parution 21 août 2013  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Science - fiction

Frontiers

L’agent spécial Daniel Storm enquête sur les kidnappings de femmes perpétrés par une personne d’origine extraterrestre… Sympathique premier tome d’un polar à la sauce science-fiction.


Frontiers, bd chez Glénat de Wild, Wild
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

1963. Les extraterrestres vivent parmi les humains et partagent même avec eux leur propre technologie. Afin qu’aucune instance politique et militaire ne vienne s’en mêler, un organisme indépendant garde le secret autour de cette présence d’aliens sur Terre. Daniel Storm est un agent de cet organisme, le « Before Alien Destruction » ou BAD. Après avoir aidé l’espèce « Khloriennes » à collecter de nouveaux suceurs de sang – une race extraterrestre à l’origine du mythe sur les vampires – Storm reprend son enquête sur les disparitions mystérieuses de femmes célibataires de moins de 25 ans. Pour l’aider sur cette enquête, Daniel peut compter sur Mysti, une alien moitié femme moitié félin. Mysti met son équipier au courant des derniers éléments de l’enquête. Pour Storm, il n’y a plus aucun doute : cette affaire est similaire à une autre ayant eu lieu 30 ans auparavant. Or cette fois, Daniel sait comment s’y prendre et le coupable ne s’enfuira pas comme précédemment. Il demande à Mysti de contrôler les chiffres d’affaires des marchands d’art depuis la disparition de la première victime, mais également de vérifier si des œuvres représentant des femmes ont été vendues dernièrement. Puis il part rendre visite au Lieutenant Lazarus, qui enquête également sur l’affaire, mais pour le compte de la police « Classique »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour sa première bande dessinée, Christophe Wild nous plonge dans l’ambiance des polars des années 60. Mais si le décorum est fortement rétro, le reste, très futuriste, nous prend à contre-pied. En effet, cet univers sixties est riche d’extraterrestres et de technologies n’existant même pas à notre époque actuelle. On se retrouve donc dans un polar à l’ancienne, mais regorgeant de science-fiction. Cette première partie se focalise sur la traque d’un alien, qui a déjà sévit 30 ans auparavant, menée par le personnage principal. En parallèle, on découvre les agissements du kidnappeur dont l’identité, comme la manière de procéder, restent mystérieuse. On découvre également les actions tout aussi nébuleuses du patron du BAD, ainsi que des nouvelles technologies comme les Cyber-dolls, donnant l’occasion de mettre un peu d’humour au cœur du récit. Les passages d’une séquence à l’autre donnent l’impression de s’y perdre par moment, à cause du récit truffé de mystères, se dévoilant en sus doucement. Toutefois, en se laissant juste porter, sans chercher à tout comprendre immédiatement, le récit se recoupe et se montre explicite sans problème. Côté dessin, Wild nous livre un graphisme très travaillé mais irrégulier, allant de l'ultra-réalisme à des chiadé à des aspects plus caricaturaux, principalement en noir et blanc. Tantôt, quelques éléments en couleurs (rouges et verts), par-ci-par-là, apportent leur touche d'originalité et soulignent un détail ou une ambiance. Le résultat est assez immersif et le serait sans doute plus encore si les expressions des personnages, figées et exagérés, ne manquaient pas autant de naturel. Un premier tome original, qui mêle en tout cas habilement polar retro et science-fiction pur jus…

voir la fiche officielle ISBN 9782923621517