parution 01 mars 2006  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Policier, Politique

L' ordre de Cicéron T2

Mis en examen

Un cabinet d'avocats est poursuivi en justice pour avoir blanchi de l'argent sale, au moment où un avocat propose de le racheter. Poursuite d'une saga juridique palpitante !


L'ordre de Cicéron T2 : Mis en examen (0), bd chez Glénat de Malka, Gillon, Hubert
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2006

L'histoire :

La juge Véron, convaincue d’avoir affaire à un réseau de blanchiment d’argent, organise une conférence de presse. Lors de cet événement médiatique, elle précise que la profession d’avocat doit être irréprochable et, malgré le secret qu’elle doit à l’instruction, met publiquement en cause le cabinet de Veyrac-Richemont. Ce même jour, Nathan Steiner, un jeune avocat américain, fait une offre de rachat aux avocats du cabinet français. Parallèlement, le juge Véron ordonne une perquisition au siège du cabinet, situé avenue Hoche. Les policiers ne tardent pas à découvrir la trace informatique d’un virement effectué sur le compte Benjamin de Veyrac par un certain Vladimir Keretine, mafieux notoire. Benjamin se défend d’avoir jamais reçu quoi que ce soit de ce personnage dont il ignorerait même l’existence. De Veyrac est aussitôt incarcéré sous les yeux de Anissa Taniss, sa compagne, également avocate. Cette dernière promet de le sortir de là rapidement. Cependant, le soir venu, elle retrouve Nathan Steiner à son hôtel. Les deux amants discutent alors de l’affaire dont ils vont chacun tirer des bénéfices énormes. Au petit matin, maître Richemont s’allie à Prunelle, la secrétaire du cabinet et au frère de cette dernière, un as de l’informatique, pour démasquer le complot…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’ordre de Cicéron se présente comme un scandale juridico-historico-financier extrêmement passionnant. Richard Malka nous plonge dans l’univers capitonné des cabinets d’avocat. Dans les alcôves des palais de justice se nouent des destins. Ici, la secousse qui fait trembler le cabinet de l’avenue Hoche n’est autre qu’une machination visant à détruire la personne de Benjamin de Veyrac. Autour de ce personnage se glisse tout ce qui fait un bon polar. Une femme belle mais redoutable dans sa traitrise, un cousin éloigné qui a décidé de rendre justice à sa famille exterminée pendant la deuxième guerre mondiale, une juge galvanisée par son pouvoir et des décors de la « Haute » parisienne. Malka a d’ailleurs fort bien ficelé son scénario et on ne voit vraiment pas comment son héros va pouvoir s’en sortir. Bref, il y a là de quoi régaler les amateurs du genre. D’autant plus que le dessin réaliste de Paul Gillon sert à merveille le récit. On découvre avec intérêt ce milieu si fermé et si particulier des avocats et du barreau en général, où les coups bas pleuvent avec une élégance et un cynisme hors du commun. A ne pas manquer en espérant que la justice triomphe…

voir la fiche officielle ISBN 9782723451642