parution 27 novembre 2013  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Thriller

Le Rêve du requin – cycle 1

Cycle 1 intégrale (intégrale)

Lambert, sorcier blanc à monocle, devient le terrible chef d’une bande de pirates nigérian. Il élimine son adjoint, lutte contre le chef de la police et envoûte une sulfureuse pseudo-journaliste. Aventures sordides et ultra-violentes.


Le Rêve du requin – cycle 1 : Cycle 1 intégrale (0), bd chez Glénat de Schultheiss
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

En mars 1985, Patrick Lambert vient de se taper une pute dans un bidonville de Lagos, au Nigeria. Il écrase sa clope sur sa cuisse, lui file un bifton et se casse, blasé de la vie. Avec sa houppette, son T-shirt marin rayé et son monocle, le français dénote dans le paysage. Il est rattrapé par les flics – des pourritures au service d’un pouvoir corrompu – qui l’interrogent vivement sur un autre blanc. Lambert a le cuir tanné, il ne dit rien. On le rejette dans une cellule après lui avoir massacré les couilles à coups de matraque. Grâce à une capsule pleine de diamants qu’il cachait dans son rectum, Lambert monnaye son évasion auprès d’un autre prisonnier. Mais étant donné qu’il y en avait tout de même pour 30 000 dollars de diamants, il réclame 15 000 dollars, la part de son acolyte, au trafiquant pour lequel celui-ci travaille, Shagari. Etant donné que dans un tel milieu de requins, il est toujours nécessaire de « convaincre », Lambert se fait passer pour un sorcier cracheur de feu. Impressionné, Shagari l’accueille dans sa bande de pirates. Ensemble, ils attaquent un premier cargo dans le lagon de Lagos. Mais le butin est dérisoire (des coquetiers !) car Shagari n’est ni ambitieux, ni rigoureux. Lambert décide donc de supplanter Shagari à la tête du groupe et d’industrialiser les méthodes de pillage. Le profit est immédiat et abondant… et la police multi-corrompue ne parvient jamais à se hisser à leur niveau de violence. Plutôt que de les contrer, les autorités décident donc de s’allier à Lambert…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Publié au sein de la collection Caractère de Glénat entre 1986 et 1989, les trois tomes du Rêve du requin se retrouvent (une seconde fois) en intégrale, à l’occasion du second cycle proposé par son auteur, Matthias Shultheiss… 25 ans plus tard ! Plusieurs constats s’imposent à la (re)lecture de ces aventures de piraterie moderne en Afrique de l’Ouest sur fond de magouilles économico-politiques. Primo, Schultheiss n’y était pas allé avec le dos de la cuillère de l’ultra-violence et du sordide. Dans l’entourage de Lambert, anti-héros insolite à monocle « magique », ça transpire de sang, de stupre et de merde. Deuxio, même si la piraterie s’exerce plus volontiers aujourd’hui dans le golfe d’Aden et qu’officiellement, les anciens pays colonisateurs n’exercent plus d’influence en Afrique, la corruption locale n’a guère évolué du côté du Nigéria. Tertio, Schultheiss dessinait déjà vachement bien, ici selon trois techniques différentes, mais appartenant à une même cohérence graphique ; a contrario, les contingences de son scénario se montrent souvent nébuleuses. En raison de phylactère mal distribués ou de non-dits à profusion, on ne comprend parfois pas ce qui se trame. On se rassure en considérant Lambert comme un gros bourrin dénué d’émotions évoluant dans un panier de crabes. De requins, pardon. En 25 ans, les façons de narrer on quand même diablement évolué dans le bon sens…

voir la fiche officielle ISBN 9782723496933