parution 29 août 2018  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Les Aventuriers du Transvaal T1

L'Or de Kruger

Recherche d'un trésor, fièvre de l'or, sur fond de basse politique anglaise en Afrique du Sud, forment la trame de ce quasi western. Il manque un peu de souffle et d'ampleur graphique à cette histoire pourtant instructive et agréable.


Les Aventuriers du Transvaal T1 : L'Or de Kruger (0), bd chez Glénat de Bartoll, Kölle, Davidenko
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Au tout début du XXème siècle, au Transvaal (petite république indépendante d'Afrique du Sud, bientôt annexée par les Anglais), le second grand conflit oppose les Boers venus d'Europe aux Anglais sur fond d'appétit pour l'or dont la région regorge. Le ranch de Mme Arpeels, Boer vivant en bonne intelligence avec ses employés noirs, est attaqué par un commando dirigé par le cruel Rex Sullivan, qui l'enlève ainsi que ses enfants. Deux chercheurs d'or, Pit, un ancien militaire, et Ortzi, révolutionnaire basque, arrivent au Transvaal, et croisent Winston Churchill, alors correspondant de guerre. Leur train blindé et armé de soldats anglais est attaqué par un mystérieux trio commandé par une femme, Marleen Van Arpeels, fille de la propriétaire du ranch, qui capture les deux hommes. Peu de temps auparavant, les deux aventuriers sont engagés par le Président en exil du Transvaal, Paul Kruger, pour retrouver le trésor de 250 tonnes d'or qu'il a fait cacher pour reprendre la main plus tard. Ce trésor est aussi convoité par Cecil Rhodes, homme politique louche, qui avait embauché Sullivan. Emmenés par Marleen, les deux hommes découvrent avec elle la maison Arpeels détruite et Isanga, un Noir blessé, que Marleen connaît. Se remettant en marche, dans cette nature sauvage, ils tombent sur les restes d'un chariot attaqué et un peu d'or laissé en hâte. Ils ne savent pas qu'ils sont suivis par un épervier dressé par un homme de main de Sullivan. Les deux aventuriers ne sont pas insensibles au charme de Marleen, mais tous trois sont la proie d'enjeux qui les dépassent...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Aux côtés du scénariste Jean-Claude Bartoll avec qui il a beaucoup travaillé, le dessinateur Bernard Köllé signe un album qui garantit le dépaysement : Afrique du Sud, une période peu connue, qui nous fait découvrir des implications politiques et raciales authentiques. C'est déjà l'attrait de ce premier tome, ce qui n'est pas mince. L'histoire tient le coup, grâce à ce contexte original, sans cliché ou simplification exagérée, montrant les Boers pas tous esclavagistes et racistes, et le Royaume-Uni à travers ces hommes politiques prêts à tout, y compris l'ignoble, par intérêt pour les territoires. On découvre ainsi que l'Empire britannique pratiquait parfois l'esclavage et a même installé des camps de concentration, sans repentance officielle bien après. Les anglais nous surprendront toujours… Sur la forme, on a droit à un « western », ou plutôt un « southern » ? L'ensemble est bien campé, entre vaste nature et évocation du passé, avec scènes d'action et respirations. Tout est en place : le découpage, la mise en scène, la lisibilité sont bien présents dans ce tome 1 baptisé L'or de Kruger. Mais le dessin manque un peu de souffle, dans un style réaliste avec une tendance à la simplification. Comme si le dessin tendait vers un Aymond ou un Chetville, de l'élan ou de la souplesse en moins. Pourtant Köllé peut faire plus et mieux. Il l'a déjà prouvé avec les séries Antarctica et Diamants. Ceci ne gâchera pas le plaisir de beaucoup de lecteurs de cet album et des suivants. Et la couverture, plus élaborée (tirant vers Giraud, Hermann, « évidemment ») est franchement à la hauteur de ce western du Sud.

voir la fiche officielle ISBN 9782344022252