parution 05 février 2020  éditeur Glénat  collection 24x32
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique, Policier

Retour de flammes T1

Premier rendez-vous

Avec ce polar, Laurent Galandon et Alicia Grande font revivre le Paris occupé du début des années 1940, lorsque le cinéma battait son plein, entre contestation et célébration du pouvoir en place...


 Retour de flammes T1 : Premier rendez-vous (0), bd chez Glénat de Galandon, Grande, de Cock, Merle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2020

L'histoire :

Paris, sous l’occupation, septembre 1941. Un incendie dans le cinéma Le Concordia détruit la pellicule d’un film de propagande nazi. Chargé de résoudre cette affaire, le commissaire français Engelbert Lange découvre sur les lieux du sinistre qu’il est étroitement surveillé par la Gestapo. En effet, c’est la deuxième fois qu’un incendie criminel est perpétré dans la capitale. Si bien que les autorités allemandes prennent la chose très au sérieux : la piste terroriste est d’ailleurs privilégiée... Au fil de son enquête, Lange va se plonger dans le monde du 7ème art et ainsi découvrir l’intensité créatrice et le vent de liberté qui subsistent encore dans un Paris sous tension. Mais entre pression de ses supérieurs et celle de l’occupant, le commissaire va surtout devoir rendre des comptes. Car l’enquête piétine, jusqu’à ce que resurgissent de vieux démons...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une bonne partie du monde du cinéma, et plus généralement du spectacle, a été fustigé par le grand-public après la libération. En effet, nombreux sont les artistes de l’époque qui ont plus ou moins collaboré avec l’ennemi. Si bien que certains d’entre eux eurent du mal à continuer leur carrière. Et c’est dans ce Paris mondain et artistique du temps de l’occupation que le scénariste Laurent Galandon et l’artiste Alicia Grande mettent en place un polar nerveux aux accents de thriller. Ainsi, au travers de l’enquête d’Engelbert Lange sur des incendies criminels qui frappent les projections de films de propagande allemands, le lecteur va (re)découvrir le Paris artistique de cette époque, grâce à un travail de reconstitution richement documenté. De plus, au-delà de ce récit haletant et bien ficelé, la narration laisse aussi la part belle à la part sombre du commissaire Lange et au contexte politico-historique de cette période noire de l'Histoire dans la ville. On sent que Galandon a parfaitement peaufiné son récit et qu’il s’est bien imprégné des ambiances d’antan au fil de pas mal de références ici et là. Du côté des dessins, Alicia Grande réalise un joli travail avec un trait précis et assez étiré, qui donne au final beaucoup de fluidité et de mouvement à l’ensemble, notamment dans les scènes d’action ou les mises en perspective. Ici aussi, on sent que l’artiste a fait pas mal de recherches afin de faire revivre le Paris des années 1940, des grands salons jusqu’aux petites ruelles sombres. En définitive, ce premier volet de Retour de Flammes tient toutes ses promesses et pose de solides bases pour la suite. Le tandem Galandon / Grande fonctionne à merveille et réussit sans peine à happer le lecteur dans une époque révolue mais ô combien intrigante. Pris en étau entre ses supérieurs, la gestapo et ses propres démons, le commissaire Engelbert Lange mène une sombre enquête qu’il nous tarde de pouvoir suivre à nouveau. Vivement le second tome !

voir la fiche officielle ISBN 9782344018804