parution 02 octobre 2019  éditeur Glénat  collection 24x32
 Public ado / adulte  Thème Historique

Serpent Dieu T3

Les mânes de Loki

Elrik rejoint l’armée d’Ulf sur Islandia, qui lutte contre un déferlement de morts-vivants hargneux. Le roi Hâkon et ses guerriers se joignent à la partie. Qui gagnera, de Loki ou d’Odin ? Conclusion d’une saga mythologique viking pleine de fureur.


 Serpent Dieu T3 : Les mânes de Loki (0), bd chez Glénat de Legris, Dellac, Bouët
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2019

L'histoire :

Sur l’île d’Islandia, le sorcier Grim le loqueteux a réveillé les morts, pour satisfaire la colère de Loki contre Odin… et prendre possession d’Islandia, que contrôle alors Ulf Keludar. A la tête de cette puissante armée de morts-vivnats, Grim le loqueteux a placé Nessa, la fille de feu le chef renégat Bjorn le brûlé, une walkyrie elle aussi revenue d’entre les morts, dont est éperdument tombé amoureux le héros Elrik, un guerrier-fauve. Or après avoir tué Sven le rouge, lui aussi guerrier berserk, Elrik a lui-même perdu ses pouvoirs de guerrier berserk, tout comme la troisième berserk d’Odin, Tara des Sames. Mais alors que Tara et Elrik traversent l’océan pour rejoindre Islandia, l’affrontement débute sur la côte d’Husavik entre les morts-vivants et les hommes d’Ulf et il est dantesque. Aculés de toutes parts par les guerriers-manes revenus d’entre les morts, Ulf, son fils Olaf et une poignée de vikings survivants sont forcés de se replier. Mais Nessa Haraldur veut venger la mort de son père et elle parvient à trancher la tête d’Ulf pendant sa retraite. Pendant ce temps, le roi Hâkon de Norvège se prépare lui aussi à joindre ses armées à la bataille, depuis son palais de Lofoten. Il refuse que son ennemi Elrik puisse devenir maître d’Islandia. Il est rallié par Hemma, une walkyrie veuve à la tête d’une armée d’archères. Or ces deux factions antagonistes vont devoir s’allier contre la puissance des guerriers-manes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce troisième et dernier tome, des royaumes vikings antagonistes et une prodigieuse armée de guerriers morts-vivants vont s’affronter en une bataille paroxystique. Et ces négligeables règlements mortels n’existent que pour satisfaire à la guerre fratricide qui oppose les dieux de la mythologie scandinaves Odin – le gentil – et Loki – le très très méchant, qu’on appelle aussi le Serpent Dieu. Au milieu de ce tumulte d’acier, de sang, de rocaille islandaise et de météo tourmentée (forcément, étant donné la latitude septentrionale), un guerrier tente héroïquement de mettre en harmonie sa soif de vengeance, le fauve qui est en lui et son amour pour une mort-vivante. Voilà, vous allez ici assister à la conclusion de ce bout de destin impossible et tragique d’Elrik, berserk romantique et banni de Norvège, mais qui revient par la petite porte de l’Islande. Jérôme Legris achève le scénario de cette trilogie belliqueuse et mythologique et confirme qu’elle a surtout été faite sur mesure pour la griffe encrée réaliste de Benoît Dellac. Le dessinateur peut de nouveau s’en donner à cœur joie dans le registre des scènes spectaculaires et des découpages osés (p.32). Palais haut-perchés impossibles mais sympatoches, télescopage d’armées titanesques (waoutch, la scène sur double planches p.36-37), décapitations giclantes, le tout balayé par un blizzard neigeux de saison… Les amateurs vont se régaler. Qu’ils s’arment d’une petite laine et de leur opinel, tout de même.

voir la fiche officielle ISBN 9782344011775