parution 30 novembre 2016  éditeur Glénat  Public adulte  Thème Science - fiction

Vuzz

(intégrale)

Vuzz vit des aventures dangereuses et violentes alors qu’il cherche simplement à survivre. Un album sans concession et à part, dans lequel Druillet se lâche et jette sur le papier le pire de l’humanité en pâture.


Vuzz, bd chez Glénat de Druillet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire :

Vuzz vit de nombreuses mésaventures et doit constamment lutter pour survivre. Il doit se battre contre des créatures pour manger correctement. Quand il va dans une ville, de drôles d'habitants le regardent comme une bête curieuse. Pourtant, ce sont eux qui sont repoussants et étranges : des yeux globuleux et vitreux, des tentacules à la place des dents et le corps rempli de pustules. En silence, Vuzz regarde ces êtres répugnants, lorsque l'un d'entre eux dit tout fort son nom. Petit à petit, les « Vuzz » fusent de toutes parts et la foule clame de plus en plus haut le nom du voyageur. Puis, l'un des deux sort et court à la poursuite de Vuzz. Il est suivi d'une créature, puis de plusieurs. Au bout de quelques minutes, c’est toute la population qui le poursuit frénétiquement. Vuzz court à en perdre haleine et parvient à s'enfuir in extremis. Ses aventures ne font pourtant que commencer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vuzz est un pauvre hère qui ne pense qu’à manger, dormir et faire l’amour. Ses aventures se bornent à relater son rythme de vie lancinant au fur et à mesure de ses rencontres étranges : tout un programme ! La série de deux albums, réunis dans cette intégrale, est divisée en saynètes qui montrent Vuzz dans des situations toujours abracadabrantesques. Etouffé par des champignons géants, piégé par un village de morts, torturé par les sbires de Nour, abandonné par les siens, le personnage est constamment en danger. Derrière ces aventures violentes, l’humour noir et l’absurde ne sont jamais bien loin. C’est le cas avec les personnages incarnés par la plume de Druillet : des champignons géants en forme de phallus qui explosent, des lapins gigantesques, des créatures volantes et poilues, des magiciens pervers et des nécrophiles… Ce charmant petit monde peuple un monde glauque et sans pitié. D’ailleurs, Vuzz s’adapte à cet environnement hostile en tuant sans remords et en violant toutes les femmes qu’il croise. Sexe, mort et absurde : cet album résonne comme un délire quasi psychanalytique de l’auteur. En effet, Druillet ouvre la boîte de Pandore des démons et crée des visions effrayantes, comme pour exorciser les mauvais penchants de l’humanité. Lassé de tant de violence, Druillet se débarrassera de son personnage en lui offrant une mort bien plus belle que sa vie. Cette œuvre iconoclaste surprend quand on connaît le maître de la science-fiction : pas de space opera, de grandes tours vertigineuses ou de cases démesurées. Le monde de Vuzz est brut et appelle nos instincts primaires. Malheureusement, le texte n’est pas toujours subtil et les délires souvent liés au sexe en rebuteront plus d’un. C’est un peu comme le roman de Lautréamont Les chants de Maldoror, mais avec la poésie en moins. Le graphisme en noir et blanc est aussi très épuré : Druillet offre des dessins qui ressemblent à des crayonnés. Pourtant, son trait est remarquable de précision et de vie : l’occasion de voir un grand talent de façon plus « intime ». Vuzz est certainement l’œuvre la plus personnelle de Druillet : ce cousin d’Arzach de Moebius pourra vous envoûter ou vous dégoûter, mais il ne vous laissera certainement pas indifférent.

voir la fiche officielle ISBN 9782344018965