parution 01 mai 2010  éditeur Joker  Public ado / adulte  Thème Policier

Pas de diam's pour un cave T2

Arrêté pour braquage, André Mauriceau refuse de balancer ses complices et se retrouve emprisonné... sans nouvelle de ses amis. Un hommage aux comédies policières françaises des années 60.


 Pas de diam's pour un cave T2, bd chez Joker de Guilmard
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Joker édition 2010

L'histoire :

André Mauriceau dit « Dédé la tendresse » fait parti du célèbre Gang des bijoutiers. Aujourd'hui, il prépare un nouveau casse à la bijouterie Vanclips. Mais alors qu'il est en retard, il est obligé de questionner sa femme, sa petite Reine, comme il aime l'appeler, pour remettre la main sur sa cagoule. Il finit par la récupérer sur la pile de linge à repasser. Puis Dédé rejoint son ami Phil et à bord d'une dépanneuse, ils se rendent à la place Vendôme où le troisième membre, Raymond, les attend déjà avec sa voiture. À l'aide de la dépanneuse, ils défoncent la vitrine de la boutique de luxe et remplissent leurs sacs de bijoux. Malheureusement pour eux, une voiture de police arrive. Les flics ne font pas dans le détail et tirent à tout va. Courant vers la voiture de Raymond, André reçoit une balle dans la jambe et se retrouve cloué au sol. Il incite donc ses complices à fuir sans lui, avec les bijoux. Dédé se retrouve deux ans plus tard emprisonné dans la maison d'arrêt de Bois d'Aurilly pour y purger une peine de 15 ans de prison, sans avoir dévoilé l'identité de ses complices. Il se retrouve dans la même cellule qu'un certain Gino Bartoldi. Il lui explique les raisons de son emprisonnement et lui annonce qu'il l'a mauvaise, car depuis son arrestation, il n'a plus eu aucune nouvelle ni de ses complices, ni de sa petite Reine…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après quelques albums de gags (Les avocats, Tout sur les banquiers…) sous le pseudonyme de Pierre Laforêt, Pierre Guilmard signe un album qui rend hommage aux films policiers des années 60, « comme les tontons flingueurs » ou Le cave se rebiffe. ici, un braqueur se retrouve abandonné par ceux qu'ils considérait comme ses amis et décide de se venger. Avec l'aide de son mystérieux codétenu, il s'évade et découvre ce qui s'est passé. Dédé étant assez naïf, l'aventure ne manque nullement de rebondissements et se révèle assez plaisante, même si les stéréotypes – l’homme qui frappe avant de causer et la femme qui ne s'intéresse à rien d'autre qu’à l'argent – font un peu vieillots et dépassés. D’agréable, le récit se termine néanmoins capillotracté. Les dialogues sont riches en termes argotiques : il faut là encore y voir un hommage à Michel Audiard, qui fit les beaux jours du cinéma français dans les années 1960-1970. Les dessins appartiennent quant à eux à une veine franco-belge un peu démodée, qui n'apporte pas vraiment un plus au récit, remplissant le service minimum. Un album agréable qui plaira aux amateurs de comédies policières françaises des années 60…

voir la fiche officielle ISBN 97822872654703