parution 01 octobre 2020  éditeur Jungle  Public enfant / ado  Mots clés Chronique sociale / Ecologie

Les Belles vertes T1

Sauvons les océans

Ehma et ses copines collégiennes se lancent dans un voyage jusque Saint Nazaire. Elles veulent y faire un coup médiatique à l’occasion de l’inauguration d’un porte-conteneur ultra-polluant. Débuts très engageants d’une sympathique série écolo.


Les Belles vertes T1 : Sauvons les océans (0), bd chez Jungle de Nicoloff, Zanon, Piscitelli, Losty
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Jungle édition 2020

L'histoire :

A 13 ans, Ehma a développé une forte conscience écologiste. Dans sa chambre, sur Internet, elle boit littéralement les discours de Greta Thunberg ; et au collège, elle propose de créer un potager bio lors d’un exposé magistral et enflammé. Evidemment, elle s’attire les moqueries des pimbêches bourgeoises de sa classe – « on va pas se salir les mains ! » Ehma est en colère contre les réactions de tous ces débiles qui n’y comprennent rien à l’écologie et à l’urgence de changer nos comportements face au changement climatique. De retour chez elle, ça ne va pas mieux. Sa mère et son beau-père lui apprennent en effet que son père, qui a de hautes fonctions étatiques, a une nouvelle fois annulé son week-end de garde. Heureusement, ses deux copines Lily et Fadila la soutiennent à chaque instant et partagent les mêmes valeurs militantes. Le lendemain, elles découvrent que ses camarades de collège viennent de déclencher une manifestation et une grève… mais pour faire sauter le DS de Maths ! Décidément, elles sont écœurées par les mentalités. Le soir, elles regardent ensemble un documentaire sur l’inauguration prochaine de l’Argo, le plus gros porte-conteneurs du monde (il peut porter 22 000 conteneurs !), à Saint Nazaire. Elles décident d’y aller pour agir. Mais pour que ses parents lui laissent le champ libre, il faut inventer un gros bobard…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le titre de cette nouvelle série BD est directement inspiré du film de Colline Serreau La belle verte, critiqué pour ses aspects convenus sur la cause environnementale à sa sortie en 1996, mais qui connait depuis lors un fort succès d’estime. Nous suivons ici un trio de collégiennes françaises, dont la conscience écolo est très affirmée, dans leur action militante quelque peu ambitieuse pour leur âge : elles veulent faire un « coup » médiatique à l’occasion de l’inauguration d’un porte-conteneur super-géant des mers. Les jeunes héroïnes sont très attachantes, à la fois pour les valeurs vertueuses qu’elles défendent, mais aussi par leur dynamisme à toutes épreuves. C’est une excellente manière d’embarquer les jeunes lecteurs dans la cause écologiste, qu’a trouvé là Loïc Nicoloff, le scénariste repreneur des aventures policière de Léo Loden. Pour bien ancrer ce projet dans notre réalité et souligner l’urgence de la cause, Nicoloff fait intervenir dès le début les figures populaires de Greta Thunberg et Nicolas Hulot. Tout au long de la maturation, de la préparation et de la réalisation du projet de ce trio de militantes, elles évoquent des sujets qui sont aussitôt complétés par des « fiches techniques » pleines pages sur le problème environnement (la pollution marine, le transport aérien, les mégots par terre, la pollution lumineuse nocturne, le coût environnement réel d’Internet…). C’est donc tout à la fois emballant et pédagogique. Or le dessin d’Antoine Losty n’est pas en reste. Rythmé dans son trait dynamique et son découpage, stylisé et coloré, il ne néglige aucun décor et joue la juste gamme de l’expressivité des personnages. Une bonne surprise !

voir la fiche officielle ISBN 9782822230803