parution 31 août 2018  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

De la nécessité d'avoir un ours chez soi

La cohabitation étrange et sympathique d’un trentenaire et d’un ursidé.


De la nécessité d'avoir un ours chez soi, bd chez Le Lombard de Debuhme
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2018

L'histoire :

La vie moderne, avec sa frénésie et sa course à la performance, n’est pas particulièrement facile lorsqu’on héberge, en plus, un ours dans son petit appartement. Jules, jeune trentenaire un peu rêveur, peut en témoigner. Il doit en effet cohabiter avec un immense plantigrade du nom d’Ernest, qui vit sans broncher à ses côtés. Jules ignore comment il est arrivé là, mais toujours est-il qu’il est là. Il observe la vie morne du jeune homme. À cause de lui (ou peut-être grâce à lui), Jules va perdre son travail inintéressant d’employé de bureau, s’essayer à l’engagement politique au bras d’une jeune et jolie révolutionnaire prénommée Alice, et découvrir l’art de prendre son temps et de se laisser aller. Mais attention, avoir un ours dans sa vie ne résout pas tous les problèmes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Petit conte sur les affres de la modernité et sur le désir de changement, De la nécessité d’avoir un ours chez soi est une sympathique, quoiqu’un peu creuse, métaphore du monde actuel. L’ours, le sympathique Ernest (sans doute un clin d’œil à l’ours un peu bohème de Gabriel Vincent) représente l’envie d’ailleurs et le désir de nature du personnage principal. Il est encombrant, bien sûr, mais aide Jules à prendre conscience de sa vie et de ce qui l’entoure. Juste en l’observant, Ernest oblige Jules à s’interroger sur son existence et parvient à le sortir de sa petite vie morne. Si les tourments du trentenaire en déroute sont un thème assez récurrent dans la Bande Dessinée actuelle, reconnaissons tout de même à Debuhme d’avoir tenté un point de départ original, mais qui aurait sans doute mérité d’être un peu plus creusé pour être vraiment intéressant. L’auteur hésitant entre l’absurde et le récit de vie, sans vraiment réussir ni dans l’un ni dans l’autre, on ne parvient pas vraiment à se passionner pour les aventures de ce drôle de duo. Le trait dynamique ajoute un peu d’intérêt à l’ensemble. On lit le tout sans déplaisir, mais sans en garder un souvenir impérissable.

voir la fiche officielle ISBN 9782803672370