parution 01 janvier 2006  éditeur Le Lombard  collection Troisième degré
 Public ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Les voisins du 109 T1

Vendredi

En emménageant dans leur nouvelle HLM, la famille Moinot fait connaissance avec des voisins issus de cultures différentes, tous charmants. Une apologie de la tolérance, teintée d'humour.


Les voisins du 109 T1 : Vendredi (0), bd chez Le Lombard de Bombardier, Coyote
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2006

L'histoire :

Monsieur et Madame Moinot et leur bébé emménagent dans une nouvelle HLM, au numéro 109. Ils sont accueillis par Marcel, le concierge, ancien militaire hyper baraqué et à cheval sur le règlement, mais qui cache toutefois une certaine sensibilité. Au moment de décharger le camion, ils apprennent qu’il y a eu une erreur de containers : le gros de leurs meubles est à Lourdes. Déconfit, Monsieur Moinot accepte à contrecoeur l’aimable invitation d’un couple de locataires… gothiques. Yeux noircis, piercés de partout, Iggy et Luna adoôrent écouter Alice Cooper à fond, au point d’avoir donné ce prénom à leur hérisson de compagnie. Pour aider à porter les quelques affaires parvenues à bon port, Mamie Zorro, la locataire du rez-de-chaussée, est toujours partante. Cette petite vieille collectionne les chats, sait tout et voit tout, surtout ce que les principaux concernés ignorent eux-mêmes. Enfin, l’immeuble abrite également la famille Benomar, dont le fiston a tendance à « emprunter » les affaires, un couple de baba-cool quinqua, un acteur de théâtre dépressif et maniéré, un informaticien prototypé « geek », une secrétaire un peu pète-sec, un couple d’hyper-cathos qui se vouvoient…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce premier épisode, Coyote et Nini Bombardier enchaînent des sketches excellemment dialogués, destinés à présenter les hobbies et manies hétéroclites des locataires d’un immeuble HLM. En toile de fond, l’emménagement de la famille Moinot – un peu de « sang neuf » chez les Voisins du 109 – sert de fil rouge. Cette brochette de personnages bigarrés emprunte certes à la caricature, mais c’est pour mieux orienter le propos en direction d’une apologie de la tolérance sociale, largement pimentée d’humour (ah, le coup de rein à Woodstock !). Si les auteurs nous dépeignent une petite communauté qui a appris à vivre en acceptant la différence des autres, aucun n’échappe à une petite pointe d’ironie, mais une ironie d’une grande tendresse. A l’image de la dernière planche, où tous mettent la main à la patte dans la même case, résumant de la sorte les différents traits de caractères. Evidemment, le trait expressif et hyper dynamique de Coyote, qu’on a déjà pu apprécier sur Litteul Kevin ou Mammouth et piston, est l’atout majeur de la série. Ce premier volet, Vendredi, suffit tout juste à nous présenter cette flopée de personnages (ils sont nombreux). La série tiendra t-elle le rythme durant les trois tomes prévues (restent Samedi et très certainement Dimanche) ?

voir la fiche officielle ISBN 9782803621705