parution 01 mars 2010  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Roman graphique

Nietzsche

Provocateur, nihiliste, moraliste, Nietzsche fut aussi un philosophe à l'esprit libre, qui alimenta les critiques et les légendes. Cette biographie de Nietzsche est l'occasion de présenter l'originalité d'une pensée méconnue et incomprise.


Nietzsche, bd chez Le Lombard de Onfray, Le Roy
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2010

L'histoire :

Friedrich Nietzsche naît en 1844, à Röcken, dans un petit village d’Allemagne. Alors qu’il n’a que 5 ans, son père décède. Très tôt, le jeune enfant s’adonne aux plaisirs de la musique et de la réflexion. Au cours d’un entretien avec sa mère, Nietzsche fait part de sa volonté de devenir compositeur et non pas pasteur, comme le souhaiterait sa famille. Il pense en effet que « la vie sans musique serait une erreur » ! En 1868, le jeune philosophe part à Bonn. Entre conversations amicales et découverte des plaisirs charnels, Nietzsche lit un livre de Schopenhauer qui va radicalement changer sa vision de l’existence. Il y découvre une nouvelle source de réflexion. Peu à peu, la pensée philosophique de Nietzsche va s’affirmer : l’homme n’est pas libre et c’est à lui, être doté d’une volonté de puissance, de créer de nouvelles valeurs par delà le bien et le mal, en lieu et place de la traditionnelle morale chrétienne. En 1870, le jeune philosophe devient professeur de philologie à l’université de Bâle en Suisse. Mais ses débuts sont difficiles : seuls deux élèves assistent à ses conférences. Le propos serait-il trop radical ou révolutionnaire pour l’époque ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Chouchou des médias, Michel Onfray dénote dans le paysage de la philosophie par sa volonté de faire découvrir au plus grand nombre les joies de la réflexion, loin du carcan universitaire. Taxé de graphomanie par ses détracteurs (plus de 50 livres publiés !), l’auteur continue d’explorer de nouvelles pistes, dans la BD cette fois-ci. Au dessin, on retrouve Maximilien Le Roy, jeune graphiste de 25 ans ayant déjà œuvré dans Hosni. Marier deux genres méprisés, voilà une démarche originale. D’un côté, la bande dessinée considérée comme le cinéma du pauvre et de l’autre, la philosophie, source d’ennui pour des générations de lycéens. L’union de ces deux mal-aimés accouche ici d’une œuvre plaisante à défaut d’être totalement accessible. Certains passages risquent en effet de perturber le novice ou d’agacer l’érudit. L’objectif était clair : démocratiser la philosophie par la vulgarisation d’une pensée moderne et souvent incomprise. En broyant les mythes (Nietzsche aurait été antisémite, fasciste et belliciste), Michel Onfray tente aussi de réhabiliter la pensée du philosophe. Nietzsche apparaît ici comme un esprit libre, radical, épris de vérité, dont l’ambition fut de s’affranchir de la morale chrétienne pour créer de nouvelles valeurs, par-delà les oppositions traditionnelles du bien et du mal, du vrai et du faux, du beau et du laid. Le graphisme et la narration traduisent bien l’itinéraire d’un Nietzsche puisant son inspiration dans les voyages, les promenades bucoliques et la contemplation de paysages. Les silences narratifs rythment quant à eux les moments de réflexion tandis que, peu à peu, le philosophe devient fou, rongé par la syphilis. Le réalisme du trait crayonné confère par ailleurs sobriété au récit, alors que les couleurs sombres, souvent ternes, traduisent la condition tragique de la vie de Nietzsche, un homme pauvre, incompris et peu lu de son vivant. Jonathan Swift disait : « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui. » Ce fut peut-être le cas de Nietzsche…

voir la fiche officielle ISBN 9782803626502