parution 04 mars 2011  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Humour

Planet ranger T2

La terre vue d'en haut

Le planet ranger a pour mission de répertorier les abus environnementaux humains aux quatre coins du globe. Evidemment, à chaque fois, il déclenche une catastrophe… Rions un peu avec les écolos !


 Planet ranger T2 : La terre vue d'en haut (0), bd chez Le Lombard de Janssens, Julien Julien/CDM, Cesano
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2011

L'histoire :

Dans une de ses poussées écologiques extrêmes, William Green le planet ranger a fait une grosse bévue. En effet, il a survolé le stade du Super Bowl (la finale du foot américain aux USA), au beau milieu du match, avec son jet-pack autonome alimenté à l’huile de friture… pour confisquer le ballon aux joueurs ! Le motif : il ne supportait pas qu’on puisse jouer sur une si belle herbe en pleine sécheresse. Il n’avait juste pas prévu que l’herbe était synthétique et que son réacteur à huile recyclée allait y mettre le feu… Son boss lui inflige donc une punition à la hauteur de la faute : faire un tour du monde et traquer les mauvais comportements écologiques. Il doit ensuite revenir lui faire un bilan des catastrophes environnementales causées par les comportements humains. Ainsi fut fait. A Lourdes, William Green reproche aux handicapés de souiller de l’eau pure en prenant des bains. A Monaco, il accuse l’institut océanographique d’avoir laissé l’algue Caulerpa Taxifolia se propager en méditerranée (et il finit au fond d’un aquarium). A Bruxelles, il veut visser un embout économiseur d’eau au bout de la zigounette du Manneken Pis. Dans le port de Mourmansk, où pourrit l’ex flotte nucléaire soviétique, il se fait gauler par l’armée rouge qui l’abandonne en caleçon au beau milieu de la Sibérie (heureusement que les radiations tiennent chaud !)…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En introduction préalable de ce second recueil d’historiettes humoristiques, le héros Planet ranger écope d’une punition rédemptrice : répertorier les points du globe odieusement pollués par l’activité humaine. Ce synopsis est dès lors le prétexte, pour Janssens, à faire voyager le héros en missions écolos en divers régions terrestres, en autant d’historiettes indépendantes de 1 à 5 pages. L’air de rien, notre abruti de service fait donc un tour des sites réellement réputés pour leurs outrances environnementales : le cimetière nucléaire de Mourmansk, l’algue Taxifolia de Méditerranée, les centrales à charbon de Chine, le massacre des phoques au Canada, les orpailleurs d’Amazonie, la réduction du territoire des ours blancs au Groenland, etc. Evidemment, tantôt son comportement de donneur de leçons agace les locaux, tantôt il déclenche une catastrophe… En tous cas, à chaque historiette, son intervention fait pire que mieux et cela se termine pour lui avec perte et fracas. Si Julien/CDM met le tout en images à l’aide de son style comique délié parfaitement en verve, les chutes gaguesques sont en revanche plus ou moins réussies. Certaines font mouches, d’autres plus molles soulignent le passage obligé du registre. La démarche visant toujours à tourner en ridicule les comportements écologistes extrêmes, et à faire relativiser les fanatiques de la bonne cause. Car si le respect de l’environnement est nécessaire, il faut surtout raison garder : le battement d’aile d’une bonne intention à Paris peut déclencher un tsunami à Tokyo…

voir la fiche officielle ISBN 9782803626519