parution 20 novembre 2019  éditeur Les éditions du Long Bec  Public ado / adulte  Thème Western

Stagecoach

Dans l'Utah sauvage, différents rescapés de la vie se retrouvent à converger vers le relais de diligence de Deer Peak. Une chronique du far-west mêlant habilement les clichés du western et l’authenticité historique.


Stagecoach, bd chez Les éditions du Long Bec de Seiter, Brecht, Lerolle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les éditions du Long Bec édition 2019

L'histoire :

En 1862, à la frontière du Colorado et de l'Arizona, trois cowboys font commerce avec des comanches sur le sentier de la guerre. Les blancs échangent des armes – des fusils et un revolver – contre des bijoux volés à une tribu ennemie Navajo, ainsi qu'une squaw réduite à l'état d'esclave sexuelle. A quelques lieues de là, un quaker et son fils, les Woolman, chassent le cervidé dans les collines. Ils prennent soin de la nature en épargnant une biche, afin que son faon puisse survivre à ses côtés. Encore plus loin, dans un coin plus aride, un convoi de colons blancs traverse le territoire indien des Utes. Afin de reposer leurs montures qui tirent de lourdes charrettes, ils décident d'établir un campement de deux jours. Certains craignent les attaques indiennes... d'autres les rassurent : les Utes ne sont pas belliqueux. Au relai de Deer Peak, Ruth et Samuel Woolman accueillent une diligence de la Wells Fargo. Ils se sont établis ici précisément pour cela. Ils se satisfont de cette vie simple et reculée de la civilisation. Le cocher est d’ailleurs un habitué de cette bonne table ! Après deux jours, la diligence repart. Les Woolmans reçoivent ensuite un couple de guerriers Utes, avec lesquels ils entretiennent d’excellentes relations…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans la continuité de ton de leur précédent western, L’Or de Morrison, le scénariste Roger Seiter et le dessinateur Daniel Brecht mettent en scène une autre époque (pendant la guerre de sécession mais à des lieux des combats), et d’autres personnages (des bandits, des comanches, des Utes, des colons et la famille Woolman). Dès lors, Stagecoach peut tout aussi bien se lire comme un one shot… ou être considéré comme le premier tome d’une série au long cours, qui nous permettra de voir évoluer les personnages dans la durée. Dans ce (premier) tome, nous sommes successivement présentés à 3 contextes : un trio de cowboys plutôt bandits vend des armes à des comanches ; une caravane de colons blancs traverse le farwest en plein territoire indien Utes ; une gentille famille de quakers sert de relai-étape sur la route d’une compagnie de diligences. Seiter fait ensuite s’alterner les séquences, sans transition, et le lecteur se doute que toutes trois vont finir par converger. Il faut néanmoins attendre la toute fin du récit, après divers meurtres et autres vilénies, pour saisir pleinement l’intention narrative bien présente dans le titre : focaliser sur le Relais des miraculés – pour ne pas dire des rescapés de la vie. A l’époque, le développement des USA nécessitait en effet que des diligences passent et fassent des pauses dans des relais situés en territoires indiens, parfois hostiles. Et souvent, cette hostilité était le reflet d’une infâme politique des blancs. Tel peut être le propos de fond de ce western, qui se déroule certes sur un faux rythme, certes sans personnage central emblématique, mais qui a le grand mérite de l’authenticité.

voir la fiche officielle ISBN 9782379380358