parution 01 mars 2004  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public adulte  Thème Erotique, Aventure - Action

Giuseppe Bergman T9

L'odyssée de Giuseppe Bergman

Réveillé au beau milieu d'un océan, un homme est recueilli par un voilier empruntant la route de l'Odyssée. Manara nous embarque alors dans une "régate allégorique" qui ne manque pas de saveur.


 Giuseppe Bergman T9 : L'odyssée de Giuseppe Bergman (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Manara
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2004

L'histoire :

Guiseppe Bergman, jeune aventurier brun et ténébreux, se réveille au milieu d'un océan. Il est recueilli par un voilier de plaisance qui émerge du brouillard, alors qu'un requin au ventre vide s'apprêtait à faire un bon repas. A l'intérieur du bateau se trouvent trois personnes : un homme, une femme et une créature hermaphrodite. Chacun de ces personnages est intrigant. La femme, très sexy, précurseur de la mode taille basse qui a sévit tout cet hiver dans nos rues (merci la mode), apparaît comme le skipper du bateau. C'est la plus « équilibrée » des protagonistes. L'homme, un vieil allumé, a une obsession : rentrer en contact avec Ulysse et son équipage. Pour ce faire, il décide de prendre le chemin de l'Odyssée et de se rendre à Ithaque. L'hermaphrodite, superbe créature blonde, reste plus discrète, mais en profite régulièrement pour se caresser le sexe... Dès qu'il se retrouve sur le bateau, Guiseppe commence à voir d'étranges visions qui le poussent vers le même but que le vieil homme : entreprendre le voyage d'Ulysse.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Lire cette BD, c’est un peu comme faire l'amour avec une créature magnifique, mais sans aller jusqu'au bout (si vous voyez ce que je veux dire). Le dessin peut être à la fois très fouillé et très brouillon. On pourra toujours dire que c'est normal, que l'auteur a voulu représenter un rêve et, qu'il y a parfois des zones floues dans un rêve… mais quand même, on aurait aimé plus de détails. L'histoire, quant à elle, se lit sur deux niveaux. C'est avant tout une succession de tableaux. On peut reprocher sur ce plan un manque de fluidité et de suspens entre les différentes aventures, même si l'auteur sait susciter et conserver un certain intérêt (voire une excitation) chez le lecteur. On peut également y lire une allégorie de la vie. L'océan devient un rêve, Giuseppe Bergman représente le double graphique de Manara, et le bateau une image de la vie qui passe. Inutile tout de même d'essayer d'interpréter tous les signes, comme le dit Manara "les choix d'un auteur ne répondent pas toujours à des critères logiques précis". Le cocktail érotico-mythologique qu'il nous sert est tout de même très rafraîchissant. On se laisse facilement embarquer dans cette histoire et dès les premières planches, le charme des deux personnages principaux agit. L'érotisme débridé, moderne et très intellectuel de Manara se trouve à l'opposé de celui dessiné par Serpieri ou encore des Pin-up américaines. Autant Druuna (Serpieri) est tout en rondeur, autant la créature de Manara est plus "angulaire". Les cheveux sont taillés plus courts, les seins sont fermes, les hanches plus étroites. Mais les deux sont plus complémentaires qu’opposés. Mais on s’égare… Au final, l'histoire en elle-même manque quand même un peu d'intérêt, de piment. C'est le reproche majeur que l'on peut faire à ce 9e tome, qui reste malgré tout à lire et à conserver bien au chaud... dans sa bibliothèque.

voir la fiche officielle ISBN 9782731661385