parution 01 septembre 2007  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Chronique sociale, Fantastique - Etrange

Les enfants du crépuscule T2

Vent de panique

Un être ignoble manigance pour le pouvoir dans une ville où s'opposent deux classes antagonistes de bourgeois et d'hybrides. Un conte politique monstrueux, pas aussi manichéen qu'il n'y parait...


Les enfants du crépuscule T2 : Vent de panique (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Semarano, Nizzoli, Studio KMzero
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2007

L'histoire :

Dans cette grande ville néo-industrielle, les deux franges de la société cohabitent de plus en plus mal ensemble. En effet, les bourgeois ne supportent plus la présence des « hybrides », des êtres mi-homme mi-monstres. Or, le nouveau gouverneur Kramer, fraîchement élu, prône l’éradication des monstres. Sa place, Kramer la doit toutefois aux basses manigances du peu scrupuleux et hideux Trimarcos, qui a tout simplement flingué le concurrent direct ! Trimarcos compte à présent tirer profit de cette alliance : il tente d’imposer au gouverneur son immonde milice zombie. Devant l’échec de sa « négociation », il décide de foutre une belle pagaille. Primo, il corrompt des juges pour faire condamner à mort les membres du comité politique des monstres. Parmi ces derniers se trouve l’innocent Polo, le petit frère lycanthrope d’Alice. Perdue dans ce monde ignoble, elle tente de décider le nouveau comité politique, président par Merick, l’homme-éléphant, d’agir. Or Merick est plutôt partisan des coups d’éclat individuels. Dans ce joli bordel ambiant, Trimarcos monte d’un cran dans sa conspiration vers la conquête du pouvoir, en kidnappant Kramer…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce second volet se place dans la droite lignée du premier, confirmant les forces et les faiblesses de la série. D’emblée, ce conte fantastique monstrueux ressemble à beaucoup d’autres du même registre et, paradoxalement, s'en dégagent toutefois moult aspects intéressants. Tout d’abord, le thème central de la discrimination est très classique, mais n’évolue pas (encore ?) dans le sens où tout le monde l’attend. Les nombreux personnages adoptent des tempéraments assez normalisés mais, à l’exception d’Alice, aucun n’est véritablement manichéen. Seul Trimarcos, magnifique anti-héros charismatique par sa laideur et son ignominie, semble prévisible de par son cynisme absolu. Cette animosité débridée tout azimut est sans doute l’aspect le plus piquant de l’aventure. Enfin, à contrario des contes dont le récit semble s’inspirer, ce second opus se conclue de manière peu morale, et un peu bancale, sans qu’on sache clairement si une suite est prévue ou envisagée (ni « fin », ni « à suivre »). Au terme de ce second volet, beaucoup de zones d’ombre demeurent : que devient Caleb ? Quel est ce maître avec qui s’entretient Trimarcos ? Quid d’Alice, Polo et Lazlo ? Le dessin de Marco Nizzoli montre à peu près les mêmes forces et faiblesses que le scénario de Massimo Semerano. Le dessinateur fait montre d’une belle densité, de cadrages justes, d’une application de chaque instant, aussi bien dans le rendu du bestiaire hybride que dans les décors post industriels… et le résultat manque néanmoins d’une véritable personnalité. Une histoire divertissante, attachante, mais pas encore pleinement convaincante…

ISBN 9782731619454