parution 19 mai 2017  éditeur Makaka éditions  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour

Katz T5

Chats en série

Katz a une passion dans la vie : être un coquin de chat ! Pour chat, il est très fort et avec son meilleur ami Lény ils ne ménagent pas leurs efforts. Un épisode qui ne Katz pas des briques, même si toujours sympathique.


 Katz T5 : Chats en série (0), bd chez Makaka éditions de Dairin, Dairin
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Makaka éditions édition 2017

L'histoire :

Le maître de Katz est en extase dans le magasin de maquettes de monsieur Loupi. Ferrovipathe averti, il a les yeux qui brillent, parle de son installation qui lui a demandé 3000 heures de travail, d’application et de colle. Finalement, il se décide pour la Pioneer de 1880 qui lui avait tapée dans l’œil et repart chez lui au moins autant emballé que son cadeau. Pendant ce temps, Katz explique à Lény qu’il a dormi toute la journée dans un bureau où il y a un bazar pas possible. En plus, ça colle… C’est sûrement ce qui explique les éléments de décors du train miniature collés un peu partout sur lui !
Sur la branche d’un arbre dans la rue, un parent oiseau explique à ses petits qu’aujourd’hui, ils vont parler de leurs grands prédateurs : les chats. Ce sont d’abominables animaux sans pitié, aux griffes acérées et aux crocs de bêtes assoiffées de sang ! D’ailleurs, en bas, il y a deux spécimens. Enfin, ces deux-là sont à part, pas vraiment abominables. En plus, ils ne savent pas lire. En effet, Katz et Lény sont stoïques devant un panneau qui indique « Attention ciment frais », les pattes solidement prises dans le trottoir !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce cinquième tome de Katz, sous-titré Chats en série, le chat flemmard et malin comme un singe (enfin pas toujours) poursuit ses facéties. Souvent, avec son ami Lény, ils font les 400 coups. Et là où il passent, en général, il reste des traces. Apparu en 2006 dans le Journal de Spirou, Katz, dont le premier tome est également réédité en ce mois de mai 2017, avait fait une entrée remarquée dans un univers de gags animaliers déjà fort encombré. Le personnage du duo Dairin dispose d’un potentiel comique indéniable. Or cette fois, les gags sont moins punchy, plus courants, un peu moins inspirés, en somme. Comme dans toute série, il est tolérable de supporter un fléchissement à un moment. Et puis l’enchaînement constitue quand même un agréable divertissement. C’est juste que l’on ne s’esclaffe pas, comme en lisant les précédents tomes. Le dessin de Ian Dairin, vif et expressif, porte les gags avec un allant qui ne faiblit pas. L’ensemble se lit avec un certain plaisir, malgré le ressort comique un peu détendu. A l’image d’une incursion de Star Wars pas vraiment concluante, compensée par celle des Mouzes (entendez mouches) qui participent dans le bons sens humoristique à cette série qui s’offre cette fois une respiration entre deux éclats de rire.

voir la fiche officielle ISBN 9782917371855