parution 01 janvier 2007  éditeur Milan  collection Treize étrange
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Esteban T2

Traqués

Après avoir saboté le moteur d'un navire concurrent, les membres du baleinier où travaille Esteban sont traqués à travers les glaces antarctiques. Le summum du 9e art d'aventure, passionnant !


 Esteban T2 : Traqués (0), bd chez Milan de Bonhomme, Chedru
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Milan édition 2007

L'histoire :

En 1900, le jeune Esteban est enrôlé à bord du Leviathan, un vaisseau baleinier en campagne dans les mers glaciales antarctiques, au sud de Terre de feu. Esteban est un frêle minois, comparé à tous ces marins qui rivalisent de robustesse, mais il a néanmoins acquis sa respectabilité et ses galons de harponneur. Il a en effet tué une baleine bleue – le plus gros animal de la planète ! – d’un seul coup de harpon fiché dans l’œil, alors que ses compagnons étaient à l’eau, en fâcheuse posture. Le capitaine lui offre à présent de porter des chaussures et un bonnet pour avoir moins froid. Une attention bienvenue, étant donné que le Leviathan commence à croiser des blocs de glace. Or les icebergs ne sont pas les seules rencontres du vaisseau : le capitaine s’offusque devant des cadavres de baleines, tuées par un bateau à vapeur pourvu d’un canon à harpons. Selon lui, cette pratique de la chasse de masse, qui en laisse la moitié aux mouettes, est une insulte à la mer. Plus sûrement, c’est une menace pour l’emploi de ces marins habitués à la chasse « artisanale ». Le Leviathan remonte alors vers le nord, faisant halte dans une crique rocailleuse de l’île Pedrosa pour se ravitailler en eau douce. Ce faisant, le capitaine aperçoit, mouillant sur l’autre rivage, le vapeur qui cristallise toute sa haine. Il décide alors de monter une expédition commando pour leur jouer un mauvais tour. Et tant pis pour l’eau douce…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il en va du jeune Esteban comme de son auteur, Matthieu Bonhomme, artiste complet qui défie de son habileté tous les gros bras de la bande dessinée. Tout d’abord, comme pour le marquis d’Anaon, son dessin de facture classique s’impose comme un modèle du genre, d’une fluidité exceptionnelle. Ce trait simple et efficace, admirablement cadré et proportionné, devrait ravir un public très large. En outre, la colorisation de Delphine Chedru, sobre et légèrement « délavée », s’ajuste aux rudes conditions de l’époque et du lieu. Côté narration, ce Voyage d’Esteban que nous harponne Bonhomme en pleine face, se présente comme une quête initiatique didactique et réaliste. Non content de nous transporter au cœur de la grande aventure, Bonhomme donne beaucoup de sens à cette équipée tragique, par le biais des récits que le jeune héros se met parfois à relater, ou encore dans la diatribe désespérée qu’il lâche finalement à l’encontre de son capitaine. Les maximes moralisantes ne manquent pas pour caractériser ce chasseur qui devient chassé (tel est pris qui croyait prendre… l’arroseur arrosé…). Parfaitement séquencée, la mise en scène nous tient en haleine d’un bout à l’autre de cette traque palpitante, peut-être encore plus que pour le premier épisode déjà riche en évènements. Au terme des 46 planches, Esteban et ses compagnons se retrouvent dans une situation qui parait inextricable… De quoi nous mettre en appétit pour le 3e et dernier volet !

voir la fiche officielle ISBN 9782745921864