parution 21 août 2020  éditeur Mosquito  Public ado / adulte  Thème Historique, Thriller

Léonard de Vinci, l'ombre de la conjuration

Léonard de Vinci aide un ami accusé du meurtre de Julien de Médicis à se changer d’identité. Or plusieurs années plus tard, cet ami est assassiné. Léonard enquête... Une astucieuse intrigue policière qui transforme le génie en détective.


Léonard de Vinci, l'ombre de la conjuration, bd chez Mosquito de de Nardo, Lucchi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Il est environ 15 heures, en l’an de grâce 1478, lorsque Léonard De Vinci s’extirpe de son lit, ce jour là. Il a travaillé trop tard la nuit précédente et sans doute bu un peu trop de mauvais vin. Aussi n’apprécie t-il guère qu’on tambourine si fiévreusement à la porte de son atelier. C’est son ami Riccardo Montelupo, qui est à la recherche de leur ami commun Jacopo Delle Corde. Riccardo apprend à Léonard que Jacopo est recherché pour le meurtre de Julien de Médicis, l’un des fils de la puissante famille maîtresse de Florence. Son frère Laurent, juste blessé lors de l’attentat, accuse sans détour la famille rivale Pazzi d’être à l’origine de ce crime. Les florentins manifestent dans la rue pour réclamer vengeance. L’archevêque Salviati a même été pendu à une fenêtre du palais, pour l’exemple. Quand il apprend tout cela, Léonard tombe des nues. Il comprend l’importance de mettre Jacopo en lieu sûr, avant que la foule haineuse ne le taille en pièces. Il s’habille à la hâte et accompagne Riccardo à la recherche de Jacopo. Pendant ce temps, les florentins haineux enfoncent la porte de la cossue demeure Delle Corde. Ils y trouvent le père de famille Gualtiero et sa fille Béatrice, mais point de Jacopo. Un autre drame s’apprête à être joué... Quelques années plus tard, Riccardo et Léonard vivent à Milan. Léonard y jouit d’une réputation controversée : il est reconnu comme un peintre de génie, mais il n’en fait qu’à sa tête avec ses travaux de commande, selon la haute idée qu’il a de son art. De plus, l’on dit qu’il fait déterrer des cadavres pour pratiquer la nécromancie – en réalité pour les disséquer et les étudier. Dans ce contexte une servante déboule en pleurs dans l’atelier de Léonard : son maître Giulio Nascimbeni vient d´être assassiné à son domicile. Or seuls Léonard et Riccardo savent que Giulio n’est autre que Jacopo...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Léonard de Vinci, génie pluri-disciplinaire et observateur pointu de l’être humain, aurait assurément été un détective brillant, digne de Sherlock Holmes, s’il avait préféré les énigmes policières à la peinture. C’est ce rôle astucieux que lui confie le scénariste italien Giuseppe De Nardo dans cet album one-shot qui entrecroise plusieurs des œuvres du génie italien avec l’authentique attentat contre Julien de Médicis et son frère Laurent le magnifique (le 26 avril 1478). Dérivée de la conjuration anti-Médicis, une froide vengeance contre un proche ami s’ourdit alors à travers plusieurs époques de la vie de Léonard, qui trouvera sa résolution dans une de ses œuvres majeures, plusieurs semaines après sa mort. S’il est indiscutable que Léonard fut un artiste hors pair, l’interprétation d’une de ses toiles selon l’hypothèse de De Nardo contient un terrible secret. Le scénariste a concocté une intrigue savamment huilée, dans la lignée du Da Vinci Code, qui entremêle les œuvres et les différentes périodes de la vie de Léonard, au fil d’une enquête sous la Renaissance. Il s’appuie sur un splendide dessin d’Antonio Lucchi à la fois expressif et réaliste, selon une technique picturale numérique parfois proche de l’impressionnisme, qui se mêle vers la fin aux toiles de Léonard. La fresque historique nimbée d’investigations policières est documentée, crédible et parfaitement palpitante !

voir la fiche officielle ISBN 9782352839040