parution 23 avril 2014  éditeur Paquet  collection Blandice
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Betty blues

Après s’être fait plaquer par sa fiancée, un petit canard trompettiste abandonne le jazz et s’exile. Réédition d’une première œuvre sensible, mélancolique et multi-primée…


Betty blues, bd chez Paquet de Dillies, Jouvray
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Paquet édition 2014

L'histoire :

Little Rice Duck est trompettiste de jazz. Depuis des années, il joue le soir et la nuit au sein du même groupe, qui se produit dans le même club enfumé, toujours les mêmes morceaux. Et accoudée au zinc du bar, Betty sa poulette patiente et écoute, en s’enivrant, lasse et blasée. Ce soir-là, un homme d’affaire s’assoit à côté d’elle et la charme au point de repartir avec elle, après lui avoir promis une caisse de champagne. Quand Rice termine son set, il apprend que Betty est partie avec un autre. Il est tellement dépité qu’il se saoule à mort et qu’il balance sa trompette dans le fleuve depuis le pont suspendu. Ses partenaires le ramassent à la petite cuillère et le reconduisent dans son lit. Mais le lendemain, Rice n’a plus goût à la vie. Il a vraiment décidé de raccrocher, il ne veut plus jamais jouer de cette trompette qui l’a privé de Betty. Il s’exile en prenant le premier train qui l’emmène au bout du monde. Betty, quant à elle, se réveille chez le puissant James Patton, au dernier étage d’un building luxueux. Ce dernier lui offre des robes et des bijoux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec Betty Blues en 2003, Renaud Dillies débarquait dans le 9ème art en fanfare (et trompette…) avec une première œuvre surprenante de maturité. Non seulement il inaugurait la collection Blandice de Paquet, mais en outre, l’œuvre reçut le prix du meilleur premier album à Angoulême. Onze ans plus tard, l’éditeur restaure sa collection et réédite logiquement ce magnifique one-shot emprunt de poésie et d’une poisseuse mélancolie. On constate alors que le trait de Dillies était alors plus « rough » qu’aujourd’hui, mais que son style graphique était déjà d’une redoutable efficacité. Le registre narratif sombre et désabusé dans lequel évoluent ses personnages zoomorphiques n’ont pas grand-chose avec le polar façon Blacksad, mais le spleen désespéré qui s’en dégage rappelle indéniablement ce blockbuster. Dillies secoue notre fibre sensible en alternant tantôt de grosses bouffées d’espoir, d’amour ou d’amitié, et l’instant d’après en mettant une infinie distance avec les développements heureux, sans doute trop douçâtres pour être réalistes. Définitivement, la vie est une chienne.

voir la fiche officielle ISBN 9782940334179