parution 23 juin 2010  éditeur Paquet  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique, Humour

Le voyage des pères – cycle 1 : Epoque 1, T3

Simon

A la recherche de leurs apôtres de fistons, Simon et Jonas vivent à Jérusalem des évènements complètement dingues. Conclusion d'un petit bijou d'humour et d'ouverture d'esprit, un regard neuf sur le catholicisme. Rions un peu avec le Christ...


Le voyage des pères – cycle 1 : Epoque 1, T3 : Simon (0), bd chez Paquet de Ratte, Sabater
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Paquet édition 2010

L'histoire :

En 33 après JC, trois papas en rogne ont pris la route pour retrouver leur progéniture. Leurs grands garçons ont en effet abandonné leur foyer et leur besogne, pour suivre une espèce de prophète à la noix, appelé Jésus. Durant une longue et fastidieuse traque, les pères sillonnent la Judée et la Galilée et remontent aisément la piste de celui qui apparaît comme un phénomène de société. Et pour cause : Jésus se prétend fils de Dieu et il le prouve en jalonnant sa route de miracles : il guérit les lépreux, reconstitue les mutilés, multiplie les pains, ressuscite les morts... et la population se met à le vénérer, à l'acclamer. Ils apprennent que les fistons, toujours introuvables, sont devenus des apôtres. Cependant les pères arrivent à Jérusalem au pire moment : Jésus a été arrêté et condamné à la crucifixion par le centurion Pilate. Dans le mouvement de foule qui accompagne la sentence publique, Alphée (le père de Matthieu) prend un mauvais coup de couteau dans le flan. Simon le rapatrie aussitôt chez leurs hôtes pour qu'il y soit soigné. Un second coup de théâtre se produit dans la foulée : Esther revient en larmes, avec une nouvelle terrible. Jésus aurait été trahit par un apôtre : Judas Iscariote, le fils de Simon...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On ne va pas vous l'apprendre : dans ce dernier épisode, à peine est-il mort crucifié, que paf, Jésus ressuscite ! Mais ces événements ne sont qu'accessoires, car on ne le voit finalement que très peu, notre célèbre prophète. L'intrigue continue en effet de se concentrer sur le périple de 3 pères des apôtres, à la recherche de leur progéniture. Et l'air de rien, en emboîtant leurs pas à la suite du messie, on révise son catéchisme. L'intrigue est en effet toujours parfaitement respectueuse de la « légende » telle que les évangiles nous la rapportent aujourd'hui. Ce faisant, David Ratte aura donné un sérieux coup de dépoussiérage à l'image de la religion catholique, une démarche aussi intelligente par sa conception que dans sa réalisation. Les pères (théoriquement plus sages que leur progéniture) trimbalent leur incompréhension face à l'engouement que suscite ce messie et le vent de révolution qui en émane. Ce regard futé est original et nouveau, sur un sujet pourtant largement rebattu, en sus d'être franchement drôle. Car les répliques claquent une nouvelle fois, hilarantes par la dichotomie qu'elles provoquent entre le sens de la vanne contemporaine et la déférence qu'inspire d'ordinaire l'épisode fondateur de notre civilisation judéo-chrétienne. Notamment, Jonas (le père des apôtres Pierre et André) supporte la partition comique, dans un rôle de trublion ivrogne qui n'a pas sa langue dans sa poche. « Jésus ? Tu peux faire une croix dessus ! ». Le dessin emprunte un style semi-réaliste idoine, permettant de jouer tantôt la carte de la gauloiserie, tantôt celle de la gravité, sans que cela ne choque. Car en dépit des nombreux traits d'humour, ce dernier acte est aussi le plus tragique, à plusieurs raisons. Malin, inspiré et constant dans sa réalisation, Le voyage des pères aura délivré un réel message d'ouverture d'esprit, réconciliant les croyants et les autres, tout en offrant une parenthèse récréative très agréable.

voir la fiche officielle ISBN 9782888903604