parution 21 septembre 2011  éditeur Paquet  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie

Les Echos invisibles T1

A la mort de sa compagne, Baltus, un photographe d’abord submergé par la douleur, se découvre un « 6éme sens ». Il décide alors de s’exiler. Une 1ère partie de récit jouant l’émotion, servie par un merveilleux coup de crayon.


Les Echos invisibles T1, bd chez Paquet de Sandoval, La Padula
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Paquet édition 2011

L'histoire :

C’était si bon… Ces premières secondes où, alors qu’il photographiait l’automne, son doux visage heurtait au loin le cadre de son objectif. Où voyeur, il l’emprisonnait sur sa pellicule comme un voleur, timide et certain qu’elle ne s’apercevrait de rien. Bien sûr, elle s’en était rendue compte. Et bien sûr, elle avait souri, puis demandé qu’ils se revoient pour qu’il lui donne un tirage de ce portrait volé. Après… La pluie qui frappe l’allée austère du cimetière. Et peu à peu, Baltus n’est plus. La douleur le submerge jusqu’à le dévorer. Et quand il commence à peine à reprendre quelques goulées d’air, c’est pour un nouveau coup de massue : il se découvre un étrange don. En effet, en se rendant chez ses beaux-parents pour récupérer une photo, il découvre qu’il peut deviner ce qui va se passer ou sentir ce que ressentent les autres. Persuadé que ce pouvoir inexpliqué ne va lui attirer que des désagréments, il décide de s’exiler sur une île lointaine et se faire oublier…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Joliment giflé par son coup de pinceau sur Le jardin d’hiver, nous retrouvons avec bonheur la magie du travail de Grazia La Padula qui confirme avec ce nouvel album tout le bien qu’on pouvait en penser. A nouveau le dessin a du style. Il attire forcément l’œil. Il s’impose, invite à plonger dans le récit. Ensuite, via une colorisation imbibée d’eau, sensibilité et poésie guident le trait pour un entrelacs d’émotions souvent transmises par des regards cadrés avec justesse et perspicacité. On ne peut plus approprié, en tous cas, pour se lover dans l’imaginaire poétique de Tony Sandoval, un autre hyper-sensible. Ces deux là étaient sans aucun doute faits pour travailler ensemble : leurs identités graphiques respectives se confondent parfois, partageant vraisemblablement une manière proche d’appréhender la « réalité ». Mais cette fois, le mexicain délaisse ses pinceaux pour proposer une nouvelle mouture scénaristique, en diptyque, d’un album de Vanloffelt et Zwald publié en 2001 puis abandonné : Le partage des sens. Certes, la trame excelle ici à nous transmettre sensibilité et émotion à fleur de planches. Certes, le découpage du scénario est exécuté avec brio… Mais il n'y a rien de bien épais en ce qui concerne l’intrigue de fond. L’histoire nous met dans les pattes d’un photographe dépressif (il a perdu celle qu’il aimait) qui se découvre une sorte de 6éme sens (il sent ce qui va arriver, ce qui s’est passé, devine « la trajectoire » des choses et des gens…) et qui s’exile. Vient ensuite le temps d’une rencontre avec une journaliste. Enfin, une invitation à New York qui ressemble à un nouveau départ… Du coup, en dehors des liens d’attache aux personnages, on ne peut pas dire que le scénario ait pour l’heure réussi à véritablement capter notre intérêt. Jouant ici d’abord la corde émotionnelle, douce et mélancolique, reste au 2éme tome à venir à confirmer la qualité des intentions, en donnant plus de densité au récit. A suivre donc…

voir la fiche officielle ISBN 9782888903963