parution 31 août 2021  éditeur Passés composés  Public ado / adulte  Mots clés Biographie / Historique

Severiano de Heredia

Elu de la République

Mulâtre dandy d’origine cubaine, Severiano de Heredia fut, à la fin du XIXème, un homme politique français en avance sur son temps. Une biographie assez complète du seul « maire » noir de Paris.


Severiano de Heredia : Elu de la République (0), bd chez Passés composés de Ozanam, Dethan, Pepitom, Vanderf, Bazar
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Passés composés édition 2021

L'histoire :

La révolution des esclaves gronde à Matanzas (port de Cuba) en 1844 et elle promet d’être sévèrement réprimée. Ignacio Heredia, riche planteur, décide de protéger son fils adoptif (peut-être même naturel) Severiano, alors âgé de 10 ans, mulâtre pour sa couleur de peau, en l’envoyant à Paris. Severiano y fait de brillantes études financées par l’argent de son père, au lycée Louis le Grand. Il est notamment doué pour la poésie et se la joue dandy. Promoteur de la nonchalance, coureur de jupons, il enchaine les beuveries avec son cercle d’amis. Son ami Henri le somme de faire quelque chose de ses talents et de se mettre à travailler. Alors Severiano de Heredia stabilise sa vie affective auprès d’Henriette Nahaire, il intègre une loge maçonnique et se fait embaucher en tant que journaliste et critique d’art. Il demande aussi sa naturalisation française et tente de mettre son éthique en accord avec ses revenus, car le domaine dont il a hérité aux Antilles exploite toujours des esclaves… Alors qu’Henriette est enceinte et que la guerre contre la Prusse est déclarée, la famille fuit Paris pour s’installer au château de Larçay, chez le beau-frère. Après les évènements de la Commune, Severiano de Heredia décide de se présenter au conseil municipal de Paris. il y sera élu en 1873, avec l’étiquette de Radical…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le grand public a (re)découvert le nom de Severiano de Heredia, homme politique français de la fin du XIXème siècle, lorsque Barack Obama l’a très justement cité en exemple dans son premier discours d’investiture. Le scénariste Antoine Ozanam rend ici hommage à ce mulâtre cubain, devenu Président du Conseil Municipal de Paris, Député et même Ministre de la Troisième République Française (des travaux publics). Si on fait exception de son enfance et de sa mort (qui n’ont guère d’importance), la biographie est relativement complète. Surtout, elle va au fond des choses. A travers ses rencontres et les dialogues, bien plus qu’au prix d’encadrés narratifs datés et barbants, on découvre toutes les motivations et les ambigüités de cet héritier de planteur, devenu rentier, dandy, puis poète et critique d’Art, avant de se lancer dans une carrière politique. Homme de gauche, en dépit de ses revenus d’exploitant et d’esclavagiste, il fut un ardant promoteur de la laïcité, de la gratuité de l’école, du vote féminin, des droits syndicaux et il limita le travail des enfants. Un avant-gardiste, donc, qui trimballe aussi sa part d’ombre et ses fantômes. Le dessin est assuré par Isabelle Dethan qui prouve qu’elle est aussi à l’aise avec le décorum du XIXème siècle qu’avec l’environnement égyptien pour lequel elle est réputée. Par le truchement de son dessin encré, le juste découpage de cette biographie nous immerge dans une France très crédible de la fin XIXème, des rues de Paris en pleine mutation aux fastes des salons de la République, en passant par les châteaux de province ou mille petits détails d’époque (affiches, instruments, costumes, véhicules, pissotières !). La nouvelle collection des éditions Passés Composés débute ainsi de bien belle manière.

voir la fiche officielle ISBN 9782379335204