parution 25 octobre 2013  éditeur Physalis  Public ado / adulte  Thème Historique

Demba Diop

Enrôlé de force dans l’armée française, le sénégalais Demba Diop va vivre l’offensive du Chemin des Dames. Une page d’histoire enfin mise en avant, de façon subtile et sur un ton juste.


Demba Diop, bd chez Physalis de Tempoe, Mor, Daniel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Physalis édition 2013

L'histoire :

En 1917, la guerre s’enlise en France et les soldats désespèrent. Les gradés veulent frapper un grand coup et se préparent à lancer de grandes offensives. Cependant, les hommes manquent et l’Assemblée Nationale se concerte quant aux mesures à prendre. Pour le ministre des colonies, André Maginot, il ne fait pas de doute qu’il faut aller chercher les Noirs pour se battre au front. Cependant, Blaise Diagne, sous-secrétaire aux affaires coloniales, s'y oppose. Il craint que la mesure ne fasse souffrir les peuples africains. Pourtant, la décision est prise : l’Afrique et certaines colonies du monde participeront à l’effort de guerre. Des bateaux sont acheminés sur les côtes africaines et des soldats français sillonnent le Sénégal. Certains villages résistent et refusent de donner leurs hommes vaillants, mais ils sont aussitôt violemment châtiés. Les recruteurs finissent par arriver à Diamniadio. Les Sénégalais se laissent amener et avec eux, le grand chasseur Demba Diop. Le travail terminé, les noirs sont entreposés dans d’immenses bateaux, puis prennent le train en France. Vêtus de la tenue de combat traditionnelle, les Tirailleurs Sénégalais ont une formation expresse pour manier le fusil. Ils montent ensuite au nord, dans l’enfer des tranchées…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’épisode des tirailleurs sénégalais est une page bien connue et bien nauséabonde de la Première Guerre Mondiale, mais personne n’avait encore consacré une bande dessinée sur ce sujet. Avec simplicité, Thierry Bonneyrat (sous le pseudonyme de Tempoe) aborde le thème de façon précise. En prenant l’exemple d’un Africain parmi tant d’autres, Demba Diop, le récit insiste plus sur l’aspect humain que sur les faits historiques. Certains mots, mélange de wolof et de français, sont d’ailleurs très exotiques et rendent le récit authentique. La reconstitution historique de la guerre est, elle, discrète mais précise. Ainsi, en suivant le destin de Demba Diop, c’est tout le déroulement de cette période qui nous est montré. De l’enrôlement plus ou moins forcé, au voyage à la métropole, du combat jusqu’à l’après-guerre, le compte-rendu est sobre mais efficace. La vie de Demba Diop dans cet enfer permet de s’attarder sur quelques détails qui rendent les choses plus réalistes encore. Ainsi, Tempoe montre parfaitement toutes les difficultés des soldats enrôlés : la découverte du pays, la nécessité de se battre pour une cause dont on ignore tout, le froid extrême, la solitude au milieu de tant de peuples mélangés, les langages mêlés… Le point d’orgue restera bien sûr le combat au moulin de Laffaux, véritable bataille qui a eu lieu lors de l’offensive du Chemin des Dames. Marcel Morote (sous le pseudonyme de Mor) se surpasse quant à lui en transformant les lieux en véritable enfer de boues et de feu. Le contraste entre le Sénégal – illuminé et coloré – et le front – sombre et sans espoir – est saisissant, grâce à la belle mise en couleurs. Le combat violent mime parfaitement l’horreur de la guerre de position. Cet album est surtout remarquable par sa brièveté. Sans surcharger le propos de détails historiques, il brosse un aperçu très juste de cette sombre histoire. On ne verse pas non plus dans le manichéisme total : les Français ont, certes, beaucoup de choses à se reprocher sur cet événement, mais les auteurs tentent d’être le plus juste possible. Ainsi, le caporal (le « capolar » comme le dit si bien Demba Diop) est un homme simple qui dirige les Sénégalais avec humanité. On pourra reprocher toutefois quelques oublis importants, comme les fausses promesses de l’état français pour enrôler les peuples d’Afrique. A part cela, l’ensemble reste très juste. Une mise en lumière remarquable d’un événement de la Première Guerre Mondiale loin d’être secondaire : les « toubabs » n’ont pas fait la guerre qu’entre eux.

voir la fiche officielle ISBN 9782366400427