parution 20 août 2020  éditeur Rackham  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie

Cahier des tourmentes

Un auteur en manque d'inspiration accepte l'invitation d'une ombre à visiter la Ville-Effroi pour y glaner des histoires extraordinaires. Une visite dont on ne peut ressortir indemne. Un one shot passionnant, de l'espagnol David Rubin.


Cahier des tourmentes, bd chez Rackham de Rubin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Rackham édition 2020

L'histoire :

Adossé contre un train terrifiant, entouré de sang, l'auteur prévient le lecteur de ne pas le suivre dans sa déambulation. Il a pêché par orgueil. Il a cru pouvoir puiser dans l'imaginaire de la Ville-Effroi, mais c'est lui qui a été manipulé. Il raconte alors son parcours, qui commence dans sa chambre-bureau. Alors qu'il jette une boulette de papier froissé dans une poubelle déjà bien remplie, une ombre tentaculaire et probablement démoniaque lui promet l'inspiration. Il suffit qu'il enfile un manteau de fourrure et qu'il prenne son cahier « des tourmentes ». L'auteur est alors comme aspiré, il fonce vers la Ville-Effroi, dernier refuge des trépassés. Comme un touriste, carnet à la main, il précède un homme dont la veste est traversée de part en part d'un poignard. Pour entrer dans la ville, il emprunte les piliers de la Douleur, aussi appelés Pont d'Orphée, car celui qui se retourne vers son ancienne vie est aussitôt happé et devient partie intégrante du pont. Il va alors déambuler dans la ville, croiser le pantin Auguste Dubois, le terrible Feu-Follet, mais aussi connaître l'amour...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

David Rubin est un prolifique auteur espagnol multi-primé. Il oscille entre le comics et le franco-belge (enfin, à l'espagnole, avec un trait épais, noir et désenchanté, des histoires pleines d'humour noir) avec autant de réussite. Il a adapté avec beaucoup de talent le mythe d'Hercule au début des années 2010 et il livre ici un album bourré de références et de clins d’œil. Il fait déambuler son héros dans une ville qui ressemble aux enfers. Les personnages sont hauts en couleurs, les situations et les histoires sont tragiques et poétiques. C'est graphiquement très recherché, avec beaucoup de mouvement et de dynamisme, des couleurs qui créent une atmosphère vraiment inquiétante. Les textes sont travaillés et bien traduits par Alejandra Carrasco-Rahal, mais les planches qui sont construites sur le modèle de l'album (nombreuses, mais il y a aussi de la bande dessinée au gré des aventures) souffrent d'un choix de typo pas très agréable. Ou alors est-ce tout simplement le rapport texte-dessin ? Alors que le trait de Rubin est rond et enveloppant, les textes sont quelquefois comme déconnectés du dessin, alors même qu'il n'y a pas d'encadré. C'est ennuyeux mais pas rédhibitoire, car l'univers de David Rubin est foisonnant, inquiétant et attirant. Le lecteur ne lâchera pas l'album avant la dernière page. Et même au-delà, puisqu'en bonus, David Rubin nous propose des planches antérieures à la rédaction de l'album, qui lui ont permis de créer son univers et de rendre cohérente une narration longue. C'est au final un bel objet, singulier et riche d'interrogations pour le lecteur.

voir la fiche officielle ISBN 9782878272413