parution 16 octobre 2019  éditeur Robinson  Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique

Les Guerres d'Albert Einstein T1

A la veille de la première guerre mondiale, Fritz Haber, le chimiste à l’origine des gaz moutarde, fait venir à Berlin son ami physicien Albert Einstein. Focus sur une singulière amitié entre deux savants mus par un patriotisme opposé.


Les Guerres d'Albert Einstein T1, bd chez Robinson de de Closets, Corbeyran, Chabbert, Marquebreucq
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Robinson édition 2019

L'histoire :

En 1912, lors d’une réception dans un grand salon berlinois, le physicien suisse Albert Einstein discute avec son ami allemand, le chimiste Fritz Haber. Plus que de leurs disciplines respectives, ils parlent de leurs épouses et du contexte géopolitique tendu en Europe. Haber le berlinois tente de convaincre Einstein, de Zurich, de venir s’installer dans la « capitale du monde » et de contribuer à son hégémonie. Car évidemment, ce serait un atout majeur que le savant mette ses découvertes scientifiques au profit de la recherche appliquée dans l’industrie militaire. Or Einstein est fondamentalement pacifiste, même s’il trouve excitant – quoique improbable – que l’écrivain H.G Wells puisse imaginer dans ses écrits une arme terrifiante, qui tire son énergie du noyau de l’atome. En 1913, c’est au tour de Haber de rendre visite à Einstein à Zurich. Et ce diable de patriote insiste en présentant à Einstein un splendide contrat de recherche, que le physicien ne peut refuser. Einstein est également invité à visiter l’usine qui fabrique les nitrates pour les engrais. En février 1914, Haber démarche encore le haut major militaire pour les convaincre de l’importance de fabriquer de l’acide nitrique, élément essentiel pour les explosifs. Mais le général Von Klistenfeld est méfiant ; il craint qu’à travers ce patriotisme forcené, le chimiste cherche à faire fructifier sa petite entreprise. Surtout qu’en plus, Haber est juif…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce premier tome des Guerres d’Albert Einstein est bizarrement sorti dans la plus grande confidentialité en octobre 2019. Il est cependant remis en avant avec la parution du second volet du diptyque, en octobre 2020. Au scénario, le journaliste François de Closets s’est adjoint les hautes compétences narratives de l’incontournable Corbeyran. L’objectif : creuser la personnalité de ce génie scientifique du XXème siècle, plutôt sous son angle civil, c’est-à-dire sans encombrer le lecteur de théories physiques et d’équations mathématiques que peu sont à-même de saisir. L’important est bien de percer la personnalité d’Albert Einstein, sans les découvertes duquel notre XXIème siècle serait tout autre. Ce premier tome décrit certes un savant travailleur, intellectuellement brillant, fondamentalement pacifiste, mais aussi… infect envers son épouse. Son époque allemande s’accompagnera d’ailleurs d’une répudiation. Pour autant, ce premier tome fait presque plus la part-belle à son ami chimiste Fritz Haber (qui dispose par ailleurs de sa propre série BD, par David Vandermeulen). Ami, mais néanmoins némésis, puisque Haber est un va-t-en-guerre, qui mettra tout son savoir au service de l’invention et de l’utilisation de l’abominable gaz moutarde. L’ensemble est très sérieusement et avantageusement mis en scène et dessiné via un style réaliste encré par Eric Chabbert. Ses cases géantes de mises en contextes, souvent des plans généraux en plongée, sont splendides.

ISBN 9782017076285