parution 09 octobre 2013  éditeur Sandawe  Public ado / adulte  Thème Esotérique, Humour

Mourir nuit gravement à la santé T1

Yo-Yo post-mortem

Une fois mort, un homme découvre le microcosme et les phénomènes de l’au-delà : un squelette pour guide, la traversée du Styx, l’enregistrement des âmes… Un voyage initiatique fun et astucieux.


 Mourir nuit gravement à la santé T1 : Yo-Yo post-mortem (0), bd chez Sandawe de le Coz
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Sandawe édition 2013

L'histoire :

Jean-Paul Gratin est mort et fraîchement enterré. A quelques mètres sous sa pierre tombale, quelqu’un toque pourtant à son cercueil. Le mort croit à une plaisanterie, lui qui espérait reposer en paix… Le responsable du dérangement est un squelette appelé James Bone, qui a des lunettes de soleil sur le front et fume le cigare. Avec une argumentation bien rodée, Bone invite Gratin à descendre prestement par un interminable escalier, vers des limbes obscurs. Gratin pose de légitimes questions métaphysiques à son nouveau guide : s’il est mort, pourquoi se voit-il en chair et en os ? Et qu’est-ce donc qui l’attend en bas ? Pendant ce temps, à la surface, sa veuve éplorée se recueille sur sa tombe. Une larme ruisselle de sa joue jusque sur le marbre… Sitôt transpercée la surface, cette larme se transforme en missive express pour l’au-delà. En bas, Gratin et Bone arrivent enfin au bout de leur escalier. Derrière un rideau, Gratin se retrouve sur un balcon. De là, il découvre un paysage prodigieux : derrière un profond fossé, une ville gigantesque, au milieu de laquelle se trouve un arbre démesuré. A côté de lui, régulièrement accroché à un mur infini, d’autres balcons similaires, d’où arrivent d’autres morts récents. Maintenant, il leur faut à tous descendre les dernières marches et faire la queue au guichet de l’entrée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avouons-le : ça nous inquiète tous un peu, quand même, la mort. Qu’est-ce qu’il y a, boudiou de boudiou, derrière cette étape charnière ? Soutenu par les édinautes du concept Sandawe (le financement participatif), ce one-shot affiche un double titre évocateur : Mourir nuit gravement à la santé et Yo-yo post-mortem. Comme bien d’autres l’ont fait avant lui (on pense notamment à Eric Libergé et son Monsieur Mardi-Gras Descendres), Gilles Le Coz y compose une vision légèrement humoristique de ce qui se déroule pour un quidam après son trépas. C’est pourtant évident : un squelette vient chercher le défunt dans son cercueil, puis il lui sert de guide et lui explique sur un ton bon-enfant les rouages de l’au-delà. Cette « étape d’après » se montre fun et truculente, même si le dessin semi-réaliste emprunte logiquement un noir et blanc funèbre de circonstance. L’humour pratiqué n’est certes pas hilarant en soi – ou alors on rit jaune – mais gentiment astucieux, notamment grâce aux dialogues à la Raymond Devos, éclusant astucieusement les expressions et les situations sur la thématique. En marge de ce jeu rhétorique, Le Coz compose son univers post-mortem à partir de différentes mythologies, croyances et concepts religieux. Il y a l’arbre Yggdrasil des vikings, les Parques et le Styx des grecs, la persistance de l’âme des spirites, l’évocation d’un Dieu et d’un Diable… Bref, l’idée de départ est certes déjà vue, mais son déroulé est original et sympathique.

voir la fiche officielle ISBN 9782930623184