parution 23 mai 2012  éditeur Soleil  collection Quadrants
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Du vent sous mes pieds emporte mes pas

Une histoire intimiste et sensible sur l’art et la liberté : un récit classique mais joliment raconté et dessiné.


Du vent sous mes pieds emporte mes pas, bd chez Soleil de Castadot, Brynaert
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2012

L'histoire :

Septembre 1909. Léon est un enfant rebelle et indiscipliné qui fait l’école buissonnière et chaparde de temps en temps. Alors qu’il rentre dans un vieux bateau isolé, il aperçoit sur un superbe tableau le portrait d’une femme. Fasciné par la peinture, il ne voit pas le vieillard qui rentre et le chasse rudement. Léon revient à la maison, mais il y apprend une terrible nouvelle : sa mère est morte. Révolté et blessé, Léon ne parvient pas à rester avec son père, car il le tient pour responsable de la disparition de sa mère. Il refuse donc d’aider son père à travailler dans son bar. Léon est décidé à rejoindre le vieillard du bateau et se mettre à dessiner. Les débuts sont houleux, car le vieillard est bourru et il aime la solitude. En ville, Léon doit aussi affronter les petits bourgeois qui se moquent de lui. Mais sa principale épreuve est l’amour : touché par la beauté de Clémence, il est trop timide pour faire le premier pas. Pendant ce temps, la première guerre mondiale se rapproche…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Frédéric Castadot est un scénariste belge fraîchement débarqué du cinéma. Il utilise son savoir-faire avec talent, pour nous offrir ici une histoire rondement menée. On y suit le parcours d’un jeune révolté, Léon, en prise avec les réalités du monde adulte : la perte de l’être aimé, la discrimination sociale, la misère et la guerre. Dans sa tentative de rester libre, Léon trouve dans l’art, la forme ultime de l’indépendance et de l’évasion. Avec des croquis et des peintures, ce jeune « Gavroche » évolue et grandit grâce au dessin. Pourtant, même l’art est porteur de souffrances et d’obstacles, puisque Léon est daltonien et doit donc se contenter de sublimer la réalité. Son style est gris et triste, à l’image du monde qu’il doit affronter après la perte de sa mère. Ce récit initiatique est plein de pudeur et de psychologie : on a l’impression de relire une œuvre d’Alain Fournier, intimiste et sensible, où les non-dits et les actes manqués sont plus forts que les évènements réels. Cette immersion dans une histoire personnelle est parfaitement rendue par le dessin du Belge Gaëtan Brynaert qui travaille en couleurs directes. La peinture ressemble aussi aux travaux de Grzegorz Rosinski, avec des tons gris et ocre du plus bel effet. Le trait de Brynaert est faussement enfantin et donne une épaisseur sensible aux personnages. Ainsi, l’amour tout en retenue entre Léon et Clémence est joliment raconté et dessiné. En dépit de son classicisme dans sa conception et sa narration, Quadrants publie donc une belle œuvre sur l’art et la difficulté de trouver sa place dans un monde moderne. Les auteurs prévoient une suite, alors que la fin semble clore l’histoire. Laissez-vous emporter…

voir la fiche officielle ISBN 9782302006447