parution 13 novembre 2019  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Mondes décalés

Ekhö T9

Abidjan-Nairobi Express

Fourmille et ses amis se rendent en Afrique pour enquêter sur un mal mystérieux qui frappe les preshauns vivants ou s’étant rendu à Abidjan. Une 9ème aventure très linéaire et donc peu palpitante.


 Ekhö T9 : Abidjan-Nairobi Express (0), bd chez Soleil de Arleston, Barbucci, Lebreton
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2019

L'histoire :

Un peu partout dans le monde des preshauns, ces petites créatures dirigeant le monde d’Ekhö sont atteintes du même mal. En effet, ils se mettent à perdre leurs poils avant de mourir de honte !! En très peu de temps, 75 victimes sont à déplorer et une réunion de crise est organisée à Rome, au cœur du Vatishaun dirigé par la pontife Emily. Après analyse, les services du Vatishaun ont mis la main sur une information de la plus haute importance. En effet, trois des victimes vivaient à Abidjan et toutes les autres y sont passées les dernières semaines. Il semblerait donc que l’Afrique soit le point d’origine de ce virus. Une maladie qui visiblement ne se transmet pas puisque aucun des proches des victimes n’a été touché. Enfin, ce mal pourrait également avoir des raisons politiques, car parmi les victimes, 72 étaient des preshauns authentistes, c’est-à-dire des preshauns qui n’ont pas renoncé à leur côté sauvage… Après toutes ces informations, la pontife décide d’envoyer Fourmille – son héritière et son meilleure agent – à Abidjan, pour mener l’enquête. Bien entendu, la jeune femme ne part pas seule. Elle emmène avec elle ses amis Yuri, Grace et Sigisbert de Motafiume. Or à peine sur place, le corps de Fourmille est une nouvelle fois possédé par l’esprit d’une personne défunte…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Rappel express : Ekhö est une Terre parallèle où l’électricité n’existe pas et où le décorum est mi-steampunk mi-fantastique. Dans cet univers, on suit les aventures de Fourmille Gratule qui possède le don de prêter son enveloppe corporelle à de récentes victimes de meurtres et qui s’en sert avec ses amis afin de résoudre des enquêtes et stopper les criminels. L’introduction de cette nouvelle aventure est plutôt intéressante, avec un mal qui frappe les créatures garantes de l’équilibre du monde miroir, qu’on nomme preshauns. Hélas, une fois l’héroïne arrivée en Afrique pour enquêter sur ce fléau, le récit devient très plat et linéaire. On ne ressent jamais véritablement le danger, ni l’urgence de ce virus qui a tout de même déjà tué 75 personnes. De plus, certains personnages comme Yuri et Sigisbert semblent plus faire de la figuration qu’être véritablement utiles à l’intrigue. Quant à l’humour, il est également un peu faiblard… Bref, vous l’aurez compris, ce nouveau scénario de Christophe Arleston n’atteint jamais le niveau des meilleurs albums de la série. Heureusement, Alessandro Barbucci est toujours fidèle au poste pour rattraper la faiblesse du scénario par sa talentueuse mise en images. Le découpage dynamique et le rythme des scènes d’action fonctionne cela dit parfaitement au sein de ces splendides décors et de l’amusant bestiaire du monde d’Ekhö. Côté couleurs, Nolwenn Lebreton assure également. En résumé, ce tome 9 plait par son univers, moins par son scénario…

voir la fiche officielle ISBN 9782302078796