parution 01 octobre 2002  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

La loi du chaos T1

Elfes noirs

Chez les cruels et ténébreux elfes noirs, la révolte gronde contre une théocratie barbare et sanguinaire. En dehors des clichés de l'héroïc-fantasy, un premier tome sombre et subtil, qui promet...


La loi du chaos T1 : Elfes noirs (0), bd chez Soleil de Falba, Tasiaux, Penloup
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2002

L'histoire :

Le long des côtes primitives, les elfes noirs, êtres cruels au cœur sombre, écument les océans en quêtes d’âmes et de sang. D’accostages en abordages, de villages en campagnes, les troupes de pillards d’Hëlclayënn le maraudeur amassent dans leurs cales des cohortes d’esclaves, destinés à assouvir la soif de sang de Géhënn le théocrate. Car au nom des Dieux du chaos, Géhënn torture, égorge, sacrifie à tour de bras, imposant chaque année des quotas d’esclaves de plus en plus élevés, malgré les tempérances d’Hëlclayënn. Les proches de ce dernier lui font entendre le raz-le-bol général de cette théocratie barbare. Mais en fidèle serviteur, Hëlclayënn ne jure que par le respect des dieux du chaos. D’ailleurs, du haut de leur domaine, ces dieux suivent le tout avec un intérêt ludique, se permettant d’intervenir de ci, de là, au grès de leurs caprices. Les choses se précipitent, le jour ou Géhënn le théocrate décide de s’attaquer au clan d’Hëlclayënn…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Derrière un titre pour le moins paradoxal (le chaos est précisément ce qui ne suit aucune loi), voilà une nouvelle série d’Heroïc-Fantasy plutôt originale. En évitant de tomber dans la facilité, le scénario de Bruno Falba (Malek Sliman) parvient à nous plonger dans un monde étrange et sombre, réellement chaotique, et à nous présenter des protagonistes aux noms pleins de trémas partout. Certes, de nombreux éléments sont dérivés de la mythologie tolkinienne (nains, elfes, barbares et mages…) mais le scénario a le mérite d’éviter les sentiers battus de l’heroïc-fantasy. Derrière cet univers sombre aux frontières du gothique, à réserver aux adultes, l’approche théologique est intéressante, et la réflexion sur l’ordre et le désordre est savamment maîtrisée. En dépit d’une certaine emphase dans les dialogues, ces derniers sont suffisamment travaillés pour ne pas alourdir le tout. Bien que la colorisation soit un tantinet criarde (mais ce monde ne l’est-il pas ?), le dessin de François Tasiaux est également très détaillé, s’appuyant à maintes reprises sur des décors dantesques. Tantôt, les encrages bavent un peu, tantôt l’épaisseur des traits n’est pas forcément régulière, mais pour un premier album, ces Elfes noirs imposent tout de même le respect.

voir la fiche officielle ISBN 9782845652026