parution 27 octobre 2010  éditeur Soleil  collection Noctambule
 Public ado / adulte  Thème Historique

Le joueur

Au sein d'une famille aristocrate russe désargentée, Alexeï Ivanovich, le jeune précepteur des enfants, se perd dans la folie du jeu, faux ascenseur social. Une adaptation un peu compliquée...


Le joueur, bd chez Soleil de Miquel, Godart
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

Alexeï Ivanovitch est le précepteur des enfants d’un Général russe. Ce dernier et toute sa famille s’installent pour quelques temps dans une petite bourgade où le seul passe-temps semble être le casino. Blanche, la jeune comtesse, a séduit le vieux Général, ainsi qu’un aristocrate français tout particulièrement antipathique. Alexeï, quant à lui, n’a d’yeux que pour Polina Alexandrovna. La passion romanesque et légendaire des russes va alors être emportée dans un tourbillon composé d’amour, de jeux, de duperies et de violence. Le jeune Alexeï plonge dans l’enfer du jeu pour séduire Polina. Tout d’abord désargenté, sa chance au jeu va lui attirer l’attention de la jeune femme, puis l’humiliation viendra avec les pertes de gains. Le reste de la famille attend l’imminente succession d’une tante qui la mettra à l’abri des soucis financiers. Il faut sauver les apparences quitte à en devenir fou : fou de jeu et d’argent. Les gens se croisent, se toisent, se méprisent, mais surtout et finalement s’ignorent…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Stéphane Miquel (au dessin) et Loïc Godart (au scénario) tentent ici de nous plonger dans l’atmosphère du roman Le Joueur de Fedor Dostoïevski (l’un des plus célèbres auteurs russes de la fin du XIXe). Néanmoins, l’univers si particulier de Dostoïevski est terriblement difficile à appréhender, notamment par le dessin. L’écrivain russe touchait en effet à la métaphysique, aux concepts, plutôt qu’aux faits. Loïc Godart n’arrive d’ailleurs pas à produire une narration homogène et peine parfois dans le récit, morcelé en de multiples séquences. Peut-être s’agissait-il alors de nous approcher de la folie qui envahit les personnages, de les accompagner dans leur passion dévastatrice ? Malgré la noble intention, cela ne fonctionne pas et l’ensemble demeure hermétique. Cette impression confuse est d’ailleurs accentuée par le dessin de Miquel qui, s’il est magnifique, techniquement, perturbe. Comme si le dessinateur ne nous avait pas livré les moments clefs pour décoder le récit. On ne parvient jamais à entrer dans le psychisme des héros. Finalement, tout se passe en dehors des cases. Bref, cette adaptation ardue, l’est aussi pour le lecteur…

voir la fiche officielle ISBN 9782302011137