parution 01 juin 2008  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Humour

Les blondes T8

Le grand huit

Vanessa est de retour et nous montre combien il est difficile d’être blonde dans une société moderne. Un recueil sans prétentions aucunes, de gags éculés, provoquant parfois un semblant de rictus.


Les blondes T8 : Le grand huit (0), bd chez Soleil de Gaby, Dzack, Guillo
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2008

L'histoire :

Vanessa est une jeune femme bien dans sa peau et qui n’a qu’un seul défaut pour ses amis : être blonde. Cela se répercute sur un quotidien, de fait, pour le moins agité : l’utilisation d’un téléphone portable n’est pas chose aisée, tout comme utiliser son mobile au volant, manipuler une barre dans le creux d’une porte pour faire du sport non plus… Apprendre à faire un lacet, faire la lessive, aller au cinéma, regarder la télévision, vider une poubelle, sortir en discothèque, avoir un accident de voiture, faire un strip-tease, aller au zoo ou à la piscine, subir les blagues sur les blondes… Toutes ces choses banales, sont pour elle des épreuves difficiles. Vanessa avec son flegme et son naturel, vit ces événements autrement que tout un chacun. De temps à autre, la jeune femme s’occupe aussi de sa nièce, blonde elle aussi, et lui enseigne les rudiments de la vie !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Qui aurait pu prédire un tel succès pour cette série basée sur les blagues du moment (en 2005) portant sur les blondes ? Car on peut bel et bien parler de succès : huitième tome, un million d’exemplaires vendus et l’apparition de Vanessa sur les bus et dans le métro parisien. Pour autant ce succès est-il justifié ? Ce tome nous montre les limites du genre : les effets restent sympathiques pour peu que l’on segmente la lecture en plusieurs fois. Sinon, on découvre un schéma ultra répétitif dans lequel la chute des blagues est souvent la même. Ainsi, les « Questions pièges » sont identiques… cela marche une fois, mais la deuxième, ça perd tout son effet. On peut reconnaître au scénariste les efforts faits pour rester original, mais au bout d’autant de volumes, l’exercice semble impossible. Pour illustrer les aventures de la décérébrée Vanessa, le dessinateur Dzack, australien de surcroît, propose un trait simpliste où tous les personnages se ressemblent, grands yeux et grandes bouches sont au rendez-vous d’un résultat passable. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de lire un tome de cette série, peut être y trouverez-vous de l’intérêt, mais la faiblesse de l’ensemble nous laisse à penser que la formule sent le cramoisi (platine).

ISBN 9782302001930