parution 25 novembre 2009  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Humour

Les blondes T11

Plus blondes que blondes

On pensait que les blondes ne pouvaient pas être plus crétines. Détrompez-vous, c'est encore pire quand elles essaient d'être logiques ! Un énième album de gags téléphonés : on change de tenue et c'est reparti pour un tour.


Les blondes T11 : Plus blondes que blondes (0), bd chez Soleil de Gaby, Dzack, Guillo
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2009

L'histoire :

Voyons, voyons… Quelle situation saugrenue n’a pas encore été explorée par une blonde ? Alors ! Une blonde au volant, blonde à lunette, blonde sur un parking, blonde à la campagne, blonde à la chasse, blonde entre copines, blonde avec blonde, blonde peintre, blonde à l’école… L’avantage avec les blondes, c’est qu’à tous les coups, on est sûr de tomber sur blonde. Par exemple, une blonde au standard fait naturellement barrage au démarchage commercial par téléphone. Autre exemple : elles sont capables de prendre une machine à boisson pour une machine à sous et d’y passer la soirée dessus… Vivre avec une blonde, visiblement c’est un coup à perdre la tête. Le côté pratique avec une blonde, c’est en cas de problème grave elle garde toujours son sang froid, vu qu’elle ne comprend rien du danger qui la menace. Autre expérience intéressante : quand elles se déplacent en troupeaux de blondes. Il n’y en a pas une pour rattraper l’autre.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vous ne rêvez pas, c’est bien déjà le 11e album de Blondes par Gaby et Dzack. Un album attendu par les fans, et oui, car il s’agit d’un titre blockbuster, commercialement parlant, des Editions Soleil. La recette de l’album ne change pas : on reste sur un schéma d’histoires humoristiques courtes, voire très courtes, car certains gags ne font que deux cases, parfois. Souvent on essaie d’y voir un gag, mais cela s’arrête à une situation de blonde qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Rien de vraiment original, donc : quand on veut « casser de la blonde », on trouve toujours matière à le faire. C’est d’ailleurs assez pathétique, car on pourrait intervertir la blonde avec une brune, que cela n’y changerait rien. Or, la chute humoristique n’est vraiment pas là, c’est plutôt de la lourdeur, extrême, qu’on ressent. Le dessin de Dzack reste à la hauteur des albums précédents avec une certaine facilité à réitérer le character-design de la blonde à forte poitrine ce qui (heureusement) rend la lecture un chouya plus agréable. On reste donc dans le registre de la BD de grande consommation, dont le but est de toucher un public le plus large possible. Le marché existe et Soleil aurait tord de ne pas s’y engouffrer, étant donné que ça permet aussi d’explorer des territoires de qualité à moindre réussite commerciale (dont les éditions Futuropolis à 50%, par exemple…).

voir la fiche officielle ISBN 9782302007901