parution 01 janvier 2008  éditeur Soleil  collection Quadrants
 Public ado / adulte  Thème Historique, Policier

Quelques pas vers la lumière T1

La géométrie du hasard

Une jeune femme, dont le destin est émaillé d'évènements survenant tous les 5 ans et 7 mois, enquête sur son père, mort à la guerre. Superbe mise en bouche d'une trilogie qui pourrait devenir un classique...


 Quelques pas vers la lumière T1 : La géométrie du hasard (0), bd chez Soleil de Marchand
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2008

L'histoire :

Dans le Paris de la fin des années 50, Marianne Bell travaille au Museum d'Histoires Naturelles. Elle y assouvit une passion transmise par son défunt père, un aviateur anglais mort en Afrique du Nord au cours de la seconde guerre mondiale. Depuis son enfance, la vie de la jeune femme est émaillée d'évènements majeurs qui surviennent tous les cinq ans et sept mois, durée qui sépare sa naissance du mariage de ses parents, mais également le décès de chacun d'entre eux ou de son exil de Londres vers Paris – un exil dont sa famille lui a toujours caché les véritables raisons. A l'approche de la prochaine échéance (heureuse ou malheureuse ?), le quotidien de Marianne est bousculé par la rencontre d'un homme d'affaires anglais du nom de Peter Banning. Un jour elle manque de le renverser en voiture et le lendemain, elle le retrouve par hasard dans la grande galerie du Musée. L'homme s'avère être un ancien ami proche du père de Marianne, qui avait promis à son ami mourant de prendre soin de sa femme et de sa fille. Il n'avait néanmoins pas encore pu les retrouver, depuis leur départ vers Paris. Marianne apprend coup sur coup que son père avait été accusé de trahison par la Royal Air Force, et qu'il avait confié, avant de mourir en détention, un carnet secret à un soldat Népalais, pour que Peter le récupère et le remette à sa famille. Marianne et Peter se lancent alors à la recherche du fameux carnet.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il suffit de quelques pages à l'auteur pour nous plonger dans le cœur de son histoire, et présenter ce qui sera semble-t-il la clé des rebondissements à venir : les hasards et coïncidences d'un destin peut-être écrit d'avance. Tout dans cet album respire l'école classique : le déroulement très écrit du scénario, comme les dialogues un tantinet littéraires (époque oblige), les pages denses et chargées de cases et les profils un peu stricts des personnages. Mais dans ce classicisme, réside un des atouts majeurs de la série, qui s'inscrit dans la lignée des récits bien construits, autour de personnages denses et attachants (on pense aux Amours Fragiles de Beuriot et Richelle). On se promène en outre dans des décors superbes (les images de Paris en fin de journées pluvieuses sont magnifiques) qui démontrent le talent de Bruno Marchand (ah les ciels bleus au dessus des toits) et le vrai travail de recherche graphique effectué par l'auteur. Essentiellement connu pour ses talents de coloriste (avec le dessinateur belge Marvano sur des séries comme La Guerre Eternelle ou Dallas Barr), Bruno Marchand franchit un pas important en développant une histoire conçue de A à Z. Il assure en effet cette fois le scénario, le dessin et (bien sûr) la couleur, avec une patte reconnaissable entre mille. Ce très beau premier album d'une trilogie annoncée pourrait bien être le premier rendez-vous de l'auteur avec un véritable succès public, pour peu que le lecteur se laisse attirer par une couverture fouillée, et une entrée en matière, on l'a dit, classique en diable. Une fois la première page tournée, on embarque pourtant sans retenue, et on attend la suite avec impatience.

voir la fiche officielle ISBN 9782302000933