parution 05 février 2016  éditeur Tabou  Public adulte  Thème Erotique, Conte - Féerie

Blanche neige T2

La princesse aux sept nains

Blanche Neige et Raiponce se dépucèlent avec Simplet, puis s’évadent. Mais elles sont rattrapées par le lubrique prince Philippe et la Reine. Ça va barder… Une excellente relecture érotique du mythe.


 Blanche neige T2 : La princesse aux sept nains (0), bd chez Tabou de Trif, Celestini
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tabou édition 2016

L'histoire :

Condamnée à mort par sa belle-mère la Reine, en raison de sa beauté qui lui fait de l’ombre, la brune Blanche Neige s’est sauvée et réfugiée dans la chaumière de 7 nains. Elle a découvert que ces 6 nains, plus Simplet – un nain géant, soit un homme normal – étaient aussi les geôliers d’une prisonnière à la longue chevelure blonde. Enfermée depuis son enfance tout en haut d’une tour, Raiponce et sa chevelure magique sont à l’origine de la beauté de la Reine, qui lui rend visite sitôt qu’elle a besoin d’une cure de Jouvence, pour rester la plus belle du royaume. Blanche Neige rend alors visite en secret à Raiponce. Elles « s’épanouissent » ensemble, puis fomentent un plan d’évasion. Le lendemain, Blanche Neige saoule les nains avec du vin, puis profitant de leur sommeil, elle ramène Raiponce dans la chambre de Simplet. Elles se dépucèlent alors de concert en compagnie de ce nain géant, fort correctement membré. Or pendant ce temps, craignant que Raiponce ne devienne un jour plus belle qu’elle, la Reine demande au prince Philippe d’aller la violer et de lui laisser une balafre. Ainsi Raiponce renoncera à ses rêves de voyage, ses cheveux seront toujours disponibles pour les cures de Jouvence de la Reine et ne sera jamais plus belle qu’elle. C’est en approchant de la tour que la Reine et Philippe découvre Raiponce et Blanche Neige en train de batifoler dans une prairie…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’italien Trif a été une première fois inspiré lorsqu’il a imaginé transcrire ce célèbre conte pour enfants aux adultes. En effet, des rêves d’enfants aux fantasmes d’adultes, il n’y a sans doute pas grand trajet freudien à faire… Il a été une seconde fois très inspiré en raccordant l’histoire de Blanche Neige au mythe de Raiponce, qui fait parfaitement sens avec la quête de beauté juvénile de la Reine. Il est une troisième fois très très inspiré en mêlant un léger ton humoristique aux quêtes initiatiques et sexuelles de ces ingénues impudiques et en s’arrangeant habilement avec les personnalités traditionnelles des seconds couteaux : le nain géant Simplet devient un étalon utile, dans l’ombre du lubrique prince Philippe. Dans ce second volet, la brune Blanche Neige, la blonde Raiponce et la rousse Reine, soit un trio de jeunes femmes super sexy et quasiment toujours dévêtues, deviennent ainsi les jouets sexuels du prince. Par extension, elles répondent à merveille aux fantasmes ultimes du lecteur mâle, qui se projette avec l’embarras du choix… D’autant que le trait de dessin est presque aussi fin et délicat que l’est celui du maître incontesté en ce difficile art érotique : Manara. Les silhouettes des héroïnes sont justes et précises ; les positions et les proportions tout à fait réalistes et engageantes ; les ébats jamais vulgaires. Trif quitte donc désormais tout à fait les schémas narratifs connus des deux contes, en roue libre pour jouer avec les attentes de ses lecteurs. L’auteur a enfin l’idée du siècle en décidant de ne pas boucler l’aventure en deux tomes. En attendant le tome 3, ledit lecteur mâle peut se perdre en conjectures quant au devenir de ces jouvencelles entre les pattes du vicieux Philippe. Et vous, alors : brune, blonde ou rousse ?

voir la fiche officielle ISBN 9782359540918