parution 17 janvier 2020  éditeur Tabou  Public adulte  Thème Erotique, Historique

Inguinis Oracle T1

Au nom du cirque

Gaius doit hériter du Cirque, mais de sombres événements vont bousculer sa vie. Une intrigue flamboyante à la gloire de l’Antiquité, du sexe et des manipulations romaines.


 Inguinis Oracle T1 : Au nom du cirque (0), bd chez Tabou de KatiaEven, Guénet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tabou édition 2020

L'histoire :

Entre deux sauteries au lupanar, Gaius doit tout de même honorer ses fonctions en aidant sa mère. En effet, Aurelia possède le cirque et elle doit organiser une immense fête en l’honneur des troupes de l’empereur Tibère qui doivent partir en guerre. Alors qu’ils discutent de l’organisation, Cécile les interrompt. Il demande à nouveau la main d’Aurelia, rêvant de posséder le cirque. Celle-ci refuse encore et toujours, car elle a d’autres projets : c’est son fils Caius qui prendra sa succession. Elle est inquiète, d’ailleurs, car Cécile se montre de plus en plus insistant. Cela ne présage rien de bon. Il va falloir sérieusement s’occuper de léguer son héritage à Gaius. Cécile est furieux de s’être fait à nouveau éconduire et il s’abandonne avec rage dans les bras de plusieurs catins. Les femmes remarquent sa colère noire et échangent avec lui entre deux ébats. Quand elles entendent parler de ce Gaius, l’une des filles de joie essaie de se rappeler de cet homme qui vient souvent rendre visite à l’établissement. Une rumeur circule qu’un des fidèles clients cacherait sa véritable identité et ne serait pas un homme mais une femme. Et s’il s’agissait de Gaius ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série Inguinis revient avec les mêmes artistes aux crayons et aux pinceaux : Katia Even et Nicolas Guenet. Ce n’est pas une suite des deux tomes précédents, mais un nouveau cycle qui se passe également à Rome, avec de nouveaux personnages. Cette fois, c’est du très lourd avec des archétypes forts de l’Antiquité, comme les membres du Cirque, du lupanar ou encore le rôle important des fascinantes Vestales. Comme le premier cycle, Katia Even campe une intrigue sombre où les manipulations et coups bas – voire très bas – sont légion (romaine) ! Elle fait également revivre de façon subtile et intelligente une période ancienne en développant la « plèbe » sous toutes ses formes. Intrigue policière et sexe se mêlent dans un enfer des corps, dans la sueur et le sang, grâce aussi au dessin toujours incroyablement expressif de Nicolas Guenet. Les couleurs charnelles, les muscles brandis et les visages érotisants sont autant de pièges envoûtants qui vous saisiront d’un feu bien plus dévorant que la malheureuse Liciana, consumée malgré elle par ses passions coupables. Le duo KatiaEven et Nicolas Guenet semble encore plus efficace qu’auparavant. Ils inscrivent une nouvelle superbe page dans le marbre. Bonum sexum laetificat cor hominis.

ISBN 9782359541519