parution 08 janvier 2020  éditeur Vents d'Ouest  Public enfant / ado / adulte  Thème Science - fiction, Humour

Ratafia Delirium T1

Le mal blanc

Un pactole est promis à l’équipage du vaisseau Kooklamoon sur la planète Bogda-9. Auparavant, il leur faut soigner les pirates infectés par une peste zombie. Et c’est loin d’être gagné… Un reboot à la sauce SF pour la série de piraterie parodique.


 Ratafia Delirium T1 : Le mal blanc (0), bd chez Vents d'Ouest de Pothier, Salsedo, Lauprêtre
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

L’équipage du Kouklamoon exulte de joie : ils viennent enfin de trouver l’eau de jouvence, sur un archipel sans nom, situé sur une planète sans nom, mais assurément lointaine et oubliée de tous. Ils se disputent désormais pour savoir lequel d’entre eux aura le privilège – ou le risque ! – de boire en premier le précieux elixir. Le tirage au sort a désigné Gaspard, mais il tergiverse. Romuald manœuvre habilement pour l’inciter à vider la coupe. Hélas, l’eau n’est pas celle de jouvence. Gaspard se transforme en zombie tout blanc, hyper contagieux. L’équipage pique aussitôt un sprint vers le Kouklamoon, pour éviter d’être infecté. Tous sauf Padchock qui faisait la sieste. Au simple contact, Gaspard transmet son « mal blanc » à Padchock. Les pirates sont prêts à abandonner leurs camarades sur cette planète, mais un autochtone appelé vendredi leur prouve que lui est immunisé contre cette terrible infection. S’il est immunisé, c’est que ça doit pouvoir se soigner ! Les pirates récupèrent donc leurs deux zombies en les isolant dans un grand aquarium à bord du vaisseau. L’urgence de les soigner est dictée par Romuald : ils sont sensés passer une visite médicale impérative afin de rejoindre Bogda-9, la planète la plus high-tech de la galaxie. Car là-bas, il doit profiter de la transaction du siècle, après avoir investi dans des bitcogne, une monnaie virtuelle qui ne cesse de prendre de la valeur…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Associer les mots « Ratafia » et « Delirium », c’est un pléonasme… Qu’importe, ce nouveau titre était nécessaire pour distinguer la série-mère régulière Ratafia – série d’aventures parodiques de pirates, désormais dessinée par Johan Pilet – et le premier tome de ce « reboot » qui projette le même équipage folklorique dans un contexte de science-fiction. Le mangaka Leiji Matsumoto avait ouvert la voie du capitaine corsaire galactique avec Albator ; le scénariste Nicolas Pothier se projette donc dans son sillon cosmique. Voilà donc nos sidérants héros du… Kouklamoon, vaisseau sidéral, en proie à des problématiques pas tout à fait futuristes : il est question de bitcogne (une monnaie virtuelle), d’épidémie virale que des restrictions budgétaires et un système de santé déficient peine à soigner… La parodie cerne donc aussi notre propre société, en plus de l’univers de la piraterie et des mondes extraterrestres. Et nos pirates suivent néanmoins toujours leur quête fil rouge : l’elixir de Jouvence ! Evidemment, sous la plume de Pothier, c’est un florilège de jeux de mots et de situations burlesques. L’intrigue de fond n’est qu’un vague prétexte à empiler les calembours et les vannes – tantôt de grandes digressions ne servent même qu’à cela (cf. p.34). Ainsi qu’à moult clins d’œil en direction de célèbres fictions du genre (Star Wars, E.T., Arzach, Alien…). Nonobstant, un regret et une incongruité : le dessinateur Fred Salsedo reprend donc du service sur ce reboot, après avoir passé la main de Ratafia au tome 6 à Johan Pilet (c’est l’incongruité) ; mais son trait de dessin se montre ici plus « simple » et moins abouti que ce qu’il proposait avec Ratafia (c’est le regret). Il y a de ces bizarreries, dans le cosmos… Gnol !

voir la fiche officielle ISBN 9782749308661