parution 01 octobre 2003  éditeur Vents d'Ouest  collection Turbulences
 Public ado / adulte  Thème Policier, Chronique sociale

Spaghetti Brothers T1

Une suite de sketchs sardoniques mettant en scène les membres d'une même famille, dans les milieux de la mafia italo-américaine des années 20. Superbe, jubilatoire et complètement immoral.


 Spaghetti Brothers T1, bd chez Vents d'Ouest de Trillo, Mandrafina
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vents d'Ouest édition 2003

L'histoire :

Emigrés italiens aux USA dans les années 20, la famille Centobucchi compte 5 membres. L’aîné, Amerigo, est un gros bonnet du banditisme. Gangster bête et méchant, il accumule viols, assassinats et délits divers, sans aucun scrupule. Sa seule religion : une passion démesurée envers une photo écornée de sa mère, décédée lors de la naissance de son plus jeune frère, Antonio. Depuis ce jour, il voue une haine sans limite envers ce frère. Cette aversion est d’autant plus prononcée qu’Antonio est aujourd’hui policier. Le second frère, Franck, est… curé. Réellement attaché à son apostolat, il se met dans des colères noires lorsqu’il apprend que l'abject Amerigo viole à tour de bras. En pénitence, il le rosse fréquemment à grands coups de crucifix, jusqu’au sang, sans toutefois aller jusqu’à le dénoncer. Catarina, l’une des sœurs, est devenue une actrice célèbre et très sexy, qui affriole les hommes sur les affiches de cinéma. Ce qui a le don de crisper Amerigo…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quelle bonne idée que cette réédition ! Parfaitement colorisées par Ruby pour l’occasion, les cases de Domingo Mandrafina n’ont rien perdu au change. Ce dessinateur argentin, au style proche des Torpedo de Bernet et d’Abuli, parvient superbement à nous faire apprécier les outrances de cette famille truculente. Tous partagent fondamentalement le même grain de folie et étouffent leurs scrupules sous des principes plus immoraux les uns que les autres. Avec une mention spéciale pour le personnage de l’aîné, Amerigo, monstre d’égoïsme et de mauvaise foi. Rarement personnage n’a été aussi haïssable. Ne manque à ce premier épisode que le portrait de la dernière sœur, tueuse à gage, pour que le tableau de famille soit complet. Carlos Trillo (Fulu, Cybersix, Gangrène, Bang-Bang…) au scénario relate simplement, mais avec un savoir-faire diablement efficace, quelques passages de leurs vies, sous forme d’histoires courtes. De quoi donner envie de découvrir la suite de la série, ainsi que Vieilles canailles, avec les mêmes personnages.

voir la fiche officielle ISBN 9782749301167