parution 28 août 2019  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Heroic-fantasy Independant

Birthright T7

Frères de sang

Quand un humain a été arraché à notre monde pour accomplir une prophétie sur un autre plan, sa destinée ressemble à une tragédie qui frappe désormais toute sa famille. La série qui commençait si bien nous semble désormais interminable...


 Birthright T7 : Frères de sang (0), comics chez Delcourt de Williamson, Bressan, Lucas
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

Mikey n'a pas été un gosse comme les autres. Sa vie et celle de sa famille ont basculé lorsqu'il a été mystérieusement enlevé. Revenu un an après sur Terre sous la forme d'un guerrier moyenâgeux, il fut en réalité l'objet d'un baptême surnaturel, à l'issue duquel le Saint Esprit, une entité maléfique, le prit comme hôte. Dans le même temps, il fut inféodé au serviteur le plus puissant du Saint Esprit : le Roi Lore. Après bien des souffrances, Mickey parvint néanmoins à se défaire du Saint Esprit et il se débarrassa également de Lore, aidé par ses parents, Aaron et Wendy, ainsi que de son épouse, Rya. Cette dernière souffre le martyre, ses ailes ayant été très abîmées lors de la bataille contre le Roi Lore. Cette blessure est aussi un problème pour eux, qui sont bien obligés de dissimuler au reste du monde qui ils sont en réalité... Mais paradoxalement, le récit de l'enlèvement de Mikey, aussi fantaisiste soit-il, commence à être pris au sérieux par certaines autorités. Mais le héros et ses proches sont loin d'en avoir fini, car une sorcière puissante a juré de continuer à servir la cause du Roi Lore et de venger son honneur. Le problème, c'est qu'elle s'est emparée de Brennan, le jeune frère de Mikey et qu'elle compte bien en faire un mage noir...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Qu'ils semblent loin les premiers épisodes de cette série, qui installaient le mystère, en faisant d'un gamin l'objet d'une prophétie attachée à un autre monde. Un monde en grande partie régi par la magie. Mais à force de tirer en longueur, la magie s'estompe et finit par s'évanouir, laissant place à un mélodrame interminable. Car après «Mikey le fils maudit», ces chapitres 31 à 35 reportent maintenant la problématique sur son frère. Alors ce n'est pas la scène du combat qui finit par les opposer qui nous sortira d'un ennui renforcé par des dialogues ampoulés, ni même les flashbacks du temps où Mickey vivait sur Terrenos (la contrée magique). Non, on a beau essayer de chercher le meilleur dans cet opus, il s'en dégage le sentiment de «trop c'est trop». Ce qui a pu nous tenir en haleine lors d'épisodes précédents ne fonctionne plus, maintenant que toutes les cartes qui composent l'univers de cette série ont été révélées et la façon dont la partie se déroule n'a plus rien de surprenant. Pire, le coup d'après devient prévisible. Et plus on progresse au fil de cette histoire, plus on s’autorise à penser que Joshua Williamson aurait gagné, et ses lecteurs avec, à la condenser. La souffrance des personnages est malheureusement contagieuse au lecteur (mais quelle manie détestable de placer des dialogues mièvres lors des combats) et heureusement qu'Andrei Bressan offre un visuel de qualité, renforcé par les couleurs éclatantes d'Adriano Lucas, pour amener un peu de consolation. On sait que l'arc se termine à l'épisode #40. On se pose juste la question de savoir si, au delà, la série pourra rebondir...

voir la fiche officielle ISBN 9782413018438