parution 22 janvier 2020  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Independant

Oblivion Song T3

Nathan retrouve la liberté et presqu'aussitôt, il prend la décision d'effectuer un nouveau transfert vers Oblivion, contrée qui s'avère de plus en plus dangereuse, pour son frère et les siens. Un tome qui alterne lenteur et action !


 Oblivion Song T3, comics chez Delcourt de Kirkman, De Felici, Léoni
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2020

L'histoire :

Nathan Cole a mis au point une machine qui permet la transférance, à savoir la téléportation d'individus dans une autre dimension nommée Oblivion. C'est ainsi que plus de 10 000 habitants de Philadelphie ont disparu. De retour sur notre Terre, il a pris la décision de détruire cette machine, qui en réalité, était une sorte de catalyseur permettant d'accéder à une énergie jusque-là inconnue. Mais tout s'est vraiment compliqué lorsque Oblivion et notre planète se sont avérées perméables : si un bout de Philadelphia a été projeté là-bas, des organismes agressifs venant d'Oblivion ont également eu accès à notre dimension. Nathan a du répondre de ses actes et il a été condamné à la prison. Les autorités, l'armée en tête, veulent absolument savoir comment maîtriser l'énergie qui a permis le phénomène de la transférance, mais elles sont en échec. Les meilleurs scientifiques du pays concluent que la machine de Nathan n'avait pas la puissance nécessaire pour avoir la portée qu'elle a eue. L'hypothèse retenue est que, sur Oblivion, quelque chose en a amplifié les effets. Ce qui se traduit pour la Justice comme la remise en cause du degré de responsabilité. Nathan est donc libéré...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec cette série, Robert Kirkman se frotte au fantastique teinté de SF. Si l'idée maîtresse est assez simple, avec cette machine à switcher vers un monde étrange peuplé d'aliens, c'est une nouvelle fois la question des rapports humains, avec l'enjeu de la survie et des liens familiaux, que le scénariste soulève. Et si le pitch de départ ne vous a pas botté, souvenez-vous du fait que les histoires de Zombies ne branchaient pas non plus grand monde. Certes, Oblivion Song n'a pas la puissance exceptionnelle d'un Walking Dead mais ce volume cache bien son jeu : alors que son début ronronne, la tension s'installe à nouveau avec des scènes d'action, dans un crescendo qui aboutit à un dernier rebondissement de taille. Certes, le procédé des alers-retours qui s'imposent à Nathan venant au secours de son frère peut aussi sembler très classique, voire un brin convenu, mais on ne s'ennuie pas non plus car l'ensemble est bien huilé. Y'a pas à dire : un des trucs d'écriture de Robert Kirkman, c'est l'alternance brutale du rythme de la narration et une nouvelle fois, ça fonctionne. Lorenzo De Felici fait le boulot, même si de temps à autre son dessin est un poil inconstant, mais il faut lui reconnaître la capacité à planter d'étranges décors exotiques dans lesquels il élabore des bâtiments high-tech du plus bel effet. Oblivion Song continue son bonhomme de chemin. Reste à savoir quand le scénariste décidera du tomber de rideau. Il a largement mis en avant que la fin de Walking Dead s'explique par le fait qu'il ne voulait pas en faire une histoire souffrant de passages faibles : gageons qu'il appliquera la même règle avec cette série !

voir la fiche officielle ISBN 9782413025047