parution 25 mars 2020  éditeur Delirium  Public ado / adulte  Thème Guerre, Independant

Vietnam Journal T2

Le triangle de fer

Second tome des missions de Scott Neithammer, correspondant de guerre au Vietnam - surnommé «Journal» par ses potes et en partie construites sur la base de « souvenirs ». Accrochez-vous !


 Vietnam Journal T2 : Le triangle de fer (0), comics chez Delirium de Lomax
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delirium édition 2020

L'histoire :

Au nord-ouest de Saïgon, dans la région surnommée le Triangle de fer, de jeunes soldats, âgés pour la plupart de 19 ans, accomplissent des prouesses à bord de leur hélicoptère OH-6 Cayuse, petit appareil léger de reconnaissance. Scott Neithammer, que ses frères d'armes surnomment «Journal», est souvent pondéré dans ces décisions lorsqu'il doit mener une mission. C'est d'ailleurs à cette qualité qu'il doit sa survie et celle des hommes qui l'accompagnent, mais ce jour là, lorsqu'il reçoit l'ordre de mener à bien une opération très périlleuse de sauvetage, il ne va pas hésiter à risquer la sienne pour sauver celle des autres, en se servant de la M60 sanglée à bord. Dans le petit village que sa troupe doit inspecter, après une erreur de bombardement des B52, ça flingue à tout va dans les rizières environnantes, et il ne fait pas bon être dans la zone, lorsque l’on entend la lampe à arc, signal que le napalm va déferler. Et la nuit, si tous les chats son gris, ce ne sont pas toujours les copains qui rampent dans votre propre tranchée à votre rencontre... L'enchaînement des missions toutes plus éprouvantes les unes que les autres va finir par avoir un effet dévastateur pour Journal. Gravement blessé à la tête, il sera démobilisé un temps et soigné à Saïgon.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Constitué des numéros 5,6,7 et 8 du comics Vietnam journal, parus entre juillet 1988 et janvier 1989, plus les huit pages intitulées CIB (Combat Infantryman Badge), ce second tome est marqué par Les faucons du cheval noir. Ce premier épisode clé permet à l'auteur de mettre à plat ses propres souvenirs et blessures liées au conflit. Conflits au pluriel, pourrait-on même dire, puisque les souvenirs de la guerre de Corée, à laquelle son « double » journaliste a participé, à Pusan, s'immiscent dans ce bourbier vietnamien, à l'occasion de sa propre descente aux enfers. Acculé dans les rizières, devant non seulement lutter contre la bêtise humaine de certains de ses compatriotes complètement fêlés, il devra aussi frapper, tuer comme un forcené, pour ne pas y rester. Et s'il faut fendre un crâne à coup de pelle de tranchée pour survivre, il le fera. Les scènes auxquelles il assiste dans ces épisodes, beaucoup plus violentes que dans les précédents, donnent le ton de ce recueil, permettant de prendre pleinement conscience du haut niveau de réalisme des histoires. Rares sont les récits de guerre offrant un tel degré d'immersion, une telle sincérité, pouvant faire défaut à d'autres, moins inspirés car non vécus. C'est l'originalité même du comics, apportant en sus le sel critique et politique nécessaire et compilant en inter chapitres quelques portraits de militaires disparus à l’époque. « Journal » commence son histoire avec une neutralité de bon aloi, certes teintée d'un engagement humaniste, qui ressort à de nombreuses reprises, mais son expérience du combat et de la souffrance physique et psychique (deuxième partie du recueil : Face à la bête), est bien montrée ici et justifie un changement de positionnement relatif. Celui-ci se heurte au mouvement de contestation hippie, montré à deux moments clé, que l'on ne peut s'empêcher de trouver méprisable, malgré le contexte. Au final, Scott n'a pas les mots pour expliquer à sa jeune fille les maux de la guerre. Don choisira lui le médium comics, pour notre plus grand plaisir. Constater qu'en plus, son dessin est à la fois précis et fluide, et son encrage agréable, ne fait que renforcer le sentiment de tenir là une œuvre essentielle.

ISBN 9791090916593