parution 02 janvier 2020  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Super-héros

Marvels

L'humanité découvre les super-héros et apprend à les admirer puis à les redouter... Réédition d'un comics inoubliable qui marque l'entrée en fanfare d'Alex Ross, de retour le temps de quelques pages inédites supplémentaires !


Marvels, comics chez Panini Comics de Busiek, Ross
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2020

L'histoire :

Phil est un journaliste à New York mais il ne rêve que d'une chose : aller travailler en Europe. Il faut toutefois convaincre son patron qu'il mérite de couvrir l'étranger. Alors qu'il réfléchit encore comment faire, il prend machinalement des photos d'une conférence du professeur Phineas Horton. Le scientifique est l'un des plus brillants de sa génération mais son discours sur l'homme synthétique est d'un ennui ! Ce n'est pas avec ce genre de nouvelle que Phil aura une promotion ! Mais pourquoi le professeur maintient-il un homme dans un gigantesque cylindre ? À moins que cela soit un mannequin car il ne bouge pas. Toujours est-il qu'il finit par brûler d'un coup. Le mannequin se transforme en véritable torche. Les journalistes ne comprennent pas bien l'intérêt de cette démonstration. Phil fait son job et prend des photos mais il s'arrête, stupéfait. La torche a bougé et il est même sur que cette «chose» l'a fixé du regard ! Tout le monde recule, surpris et horrifié. La réaction ne se fait pas attendre et la plupart proteste contre cette expérience contre-nature. Tant et si bien que Horton est obligé d'abandonner ses travaux. La presse a toujours eu beaucoup de pouvoir. Les rumeurs disent que le professeur aurait gardé son «spécimen» et l'aurait enterré dans une dalle de béton. Toujours est-il que Phil prend le temps de profiter de sa compagne Doris. Pour une fois, ils ont le temps de faire du shopping ! Cependant, du bruit se fait attendre à l'extérieur dans la rue. Phil se précipite avec l'appareil photo à la main. Sait-on jamais ? Ce qu'il voit le glace d'effroi : il fait face à la Torche humaine !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est un petit événement : la série Marvels, démarrée en 1994, a désormais une (petite) suite. Pas celle dessinée par Jay Anacleto mais bien par Alex Ross himself, l'immense dessinateur qui a été révélé par la série... Marvels justement. Panini ressort donc l'intégralité de la série avec ce petit ajout qui ne pourra que ravir les fans. Rappelons l'histoire qui fera date dans l'univers Marvel (sans s) : un journaliste découvre les super-héros, les «Marvels» et suit leur évolution. Le concept est profondément novateur, même encore aujourd'hui, puisqu'on balaie une partie de l'histoire des comics à travers cette fois le regard d'un Américain moyen. Un nouveau point de vue qui permet de réfléchir sur la philosophie du mythe super-héroïque tout en jouant habilement de la méta fiction. Tout en nourrissant les comics, Kurt Busiek les analyse. De sorte que l'on a des rétrospectives d'un nouveau genre sur les grands moments de l'âge d'or Marvel. Voir les super-héros sous le prisme d'un simple journaliste les rend encore plus extraordinaires et ils deviennent quasi divins. De quoi faire basculer définitivement les super-héros du côté de la plus grande mythologie moderne. Ce procédé révolutionnaire (qui donnera ensuite bon nombre d'œuvres du même type) doit beaucoup au graphisme éblouissant d'Alex Ross. Car, soyons honnête, le récit est beau et original mais finalement assez creux dans le fond car on passe parfois bien trop vite sur des events ou rebondissements qui auraient mérités bien plus de détails. Le graphisme emporte donc tous les suffrages et quand on pense que c'est le premier comics d'Alex Ross, cela fait frémir, tant sa maîtrise est impressionnante. Celui qui n'a jamais lu un comics dessiné par Alex Ross n'a jamais vu le paradis en images. Son trait si réaliste, si noble et ses couleurs lumineuses rendent n'importe quel passage sublime et divin. Quand en plus, on retrouve son style sur quelques pages inédites, l'exaltation est totale. Car au final, le véritable super-héros que l'on découvre dans ces pages, ce n'est pas Captain America ni la Torche, ni Silver Surfer ou les X-Men... mais bien Alex Ross !

ISBN 9782809483642