parution 30 août 2019  éditeur Urban Comics  collection DC Rebirth
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Espionnage Super-héros

Red Hood et les Outlaws T1

Sombre trinité

Red Hood va s'allier bien malgré lui à deux compagnons plutôt particuliers, dans des missions diverses et variées. Une belle entrée en matière rapidement gâchée par un style caricatural du genre Super-héroïque.


 Red Hood et les Outlaws T1 : Sombre trinité (0), comics chez Urban Comics de Lobdell, Kirkham, Colak, Rocafort, Soy, Prianto, Brown, Gandini, Scalera
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2019

L'histoire :

Jason Todd a bien changé. Depuis que le Joker l'a tué et qu'il est ressuscité grâce à Ra's al Ghul, il porte le nom de Red Hood. Il arrive en plein discours du Maire, faisant sensation à bord de sa moto. Il braque son arme sur le représentant de la ville mais il n'a pas le temps de s'en servir. Un batarang l'en empêche. Batman est toujours là évidemment. Bien entendu, il sait qu'il ne se battra pas en duel. Mais avec quelques ruses, cela vaut peut-être le coup de tenter. En pleine bagarre, Red Hood se laisse saisir par Batman. Son armure est désormais équipée d'un taser et cela suffit pour mettre Batman hors d'être de nuire. Juste le temps de se ruer sur le maire... et de tirer ! La nouvelle fait sensation dans les journaux. Le maire a été tué... Batman a été incapable d'empêcher cette tragédie. Red Hood peut profiter de sa victoire en prenant un verre dans un bar mal famé. Tout le monde parle de son exploit. Un homme masqué se rapproche de lui et lui annonce que son chef est intéressé pour le rencontrer. Son boss n'est autre que le patron de la pègre : Black Mask ! Red Hood rentre dans son repaire, un souterrain en-dessous du commissariat. Mais une autre personne l'y attend : Batman, bien sûr !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il y a la Ligue de Justice d'Amérique, les Teen Titans, les Green Lantern, la Young Justice ou la Ligue des ténèbres mais personnage reste désespérément seul : Jason Todd, actuellement Red Hood. Scott Lobdell lui créé une team unique et assez particulière : les Outlaws. Associer Red Hood avec une amazone violente et Bizarro, c'est vraiment une idée que l'on pourrait qualifier de... bizarre ! Pour faire avaler la pilule, le scénariste introduit soigneusement l'idée en expliquant petit à petit les origines de cette étrange alliance. On peut lui reconnaître aisément une aptitude certaine à raconter des histoires et à mettre en scène des situations. Quelques retournements sont plutôt bien vus et les retours au passé de Jason sont de beaux clins d'œil au batverse. Malheureusement, le scénariste ne se démarque pas vraiment du standard des comics grand public, à savoir actions à tout va, bagarres spectaculaires et happy end sirupeux. On passe également sur les dialogues puérils et affreusement niais pendant les combats, qui sont si pauvres que Bizarro passera pour un littéraire en comparaison ! Les histoires suivantes qui mettent en scène la nouvelle équipe ne relèvent pas plus le niveau, avec toujours le même déroulement prévisible : présentation d'un super-vilain, arrivée des super-héros et grosse baston finale. Quel dommage donc car le visuel est bien plus intéressant. Dexter Soy, tout droit sorti de Marvel, éblouit le lecteur de son talent : les personnages sont d'une beauté sans nom et les plans d'une précision chirurgicale. Les superbes couleurs de Veronica Gandini mettent bien en valeur son travail ainsi que celui des artistes suivants, un ton en-dessous. L'alliance entre un beau dessin et un scénario faiblard n'est pas plus heureuse que l'alliance de Red Hood et ses nouveaux amis...

voir la fiche officielle ISBN 9791026815747