parution 24 mai 2019  éditeur Vestron  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action, Esotérique, Horreur, Humour, Mondes décalés Independant

Kiss : Army of Darkness

Kiss my Ash !

All riiiight ! You want the best, you’ve got the best : the hottest band in the woooorld : Kiiiiiiiss ! Nos amis peinturlurés sont de retour et vont maintenant en découvre avec l’univers d’Evil Dead…


Kiss : Army of Darkness : Kiss my Ash ! (0), comics chez Vestron de Bowers, Sims, Montes, Coleman, Smallwood, Strahm, Brown, Smith, Haiser
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vestron édition 2019

L'histoire :

1979. Kiss vient à peine de sortir son album Dynasty et tourne inlassablement partout dans le monde pour le défendre. À la fin d’un concert, le quatuor tombe nez à nez avec d’étranges sorciers venus en découdre avec eux. Au fil d’un combat acharné, les envoyés des forces du mal utilisent une arme secrète pour venir à bout de Kiss : le livre des morts, le Necronomicon. Le quatuor se retrouve alors aspiré dans une dimension parallèle, dans un monde dévasté et livré aux cadavéreux, dans lequel il va falloir lutter pour survivre. Cependant, la mystérieuse disparition de la bande des quatre a aussi des effets sur l’univers d’Evil Dead. En effet, Ash qui comptait sur le prochain de concert du groupe pour conclure avec sa petite amie et l’amener en week-end en forêt vient de se faire larguer. De ce fait, il n’est jamais allé avec elle dans la petite cabane du fond des bois pour y découvrir le Necronomicon et n’a ainsi pas combattu l’armée des ténèbres. Mais le destin le rattrape lorsqu’il est envoyé par un sorcier au moyen-âge. Perdu et pourchassé par des cadavéreux, il ne pourra compter que sur quatre guerrier outrageusement maquillés pour le défendre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ça fait déjà de nombreuses années que le groupe Kiss décline son image via les comic books et force est de constater que malgré des récits parfois assez anecdotiques, le succès est souvent au rendez-vous. De fait, après avoir fait la rencontre de Vampirella il y a quelques temps, c’est maintenant autour d’Evil Dead de télescoper l’univers bariolé et hautement électrique de Kiss. Pour ce faire, Chad Bower (scénario) et Ruairi Coleman (dessins) ont décidé de transporter les quatre membres du groupe au travers des évènements du troisième opus d’Evil Dead – Army Of Darkness. Comme on pouvait légitimement s’y attendre, la rencontre du groupe avec ce bon vieux Ash ne va pas être de tout repos, puisque les cadavéreux sont plus féroces que jamais et qu’il semblerait bien que l’élu ne soit pas celui que l’on croit ! Et même si ce crossover tarde un peu à se décanter en première partie de narration, il faut bien avouer que la sauce prend assez bien, notamment grâce à de nombreuses références plus ou moins appuyées à l’univers de Kiss (les jeux de mots avec le nom des albums du groupe ou le subtil parallèle entre le Necronomicon et le comics Kiss sorti chez Marvel des années 1970) et bien entendu à celui d’Evil Dead, puisque c’est le scénario d’Army Of Darkness qui servira de fil conducteur. Bref, ce récit qui envoie les musiciens maquillés et Ash en découdre avec les morts-vivants est un petit défouloir bien sympathique et sans prise de tête, qui fait du bien aux mirettes (et repose le cerveau). Du côté des dessins, l’artiste Ruairi Coleman réalise un travail soigné et bien mis en scène qui sied à merveille à l’univers tape-à-l’œil de Kiss et au côté fun d’Evil Dead. Un équilibre parfait, quoi ! En définitive, même si Kiss Army Of Darkness ne va pas révolutionner le genre, ce crossover tient bien la route et respecte tout le cahier des charges d’un bon fan service. Que demande le peuple ?

voir la fiche officielle ISBN 9791095656135