parution 07 juillet 2011  éditeur Asuka  collection Boy's Love
 Public ado / adulte  Mots clés Erotique / Sentimental / Yaoï

Junjo romantica T4

Hiroki souffre de n’oser avouer ses sentiments à Akihito et ce n’est pas Shinoda qui va lui remonter le moral, bien au contraire. Un scénario creux qui ne fait rien avancer : aucun intérêt !


 Junjo romantica T4, manga chez Asuka de Nakamura
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Asuka édition 2011

L'histoire :

Hiroki est affolé après le coup de téléphone d’Akihito car ce dernier avait une petite voix et qu’il ne montre d’habitude pas ses faiblesses. Hiroki abandonne donc Shinoda pour se dépêcher d’aller voir son ami chez qui il arrive essoufflé. Comme celui-ci semble aller bien, Hiroki s’énerve et réclame un thé sur un ton autoritaire. Akihito s’exécute et, alors que l’eau commence à bouillir, il avoue enfin ses problèmes : il a revu celui dont il est amoureux mais ce dernier s’est marié, cette nouvelle étant plus dur à supporter qu’il ne le croyait. Hiroki ne peut s’empêcher de penser que c’est le bon moment pour en profiter et lui faire sa déclaration. Il commence à bredouiller quelques mots mais le téléphone retentit à ce moment, le coupant dans son élan. Finalement, Hiroki ne dira pas à Akihito qu’il brûle d’amour pour lui. Quand il rentre chez lui, Shinoda l’attend et la conversation tourne au vinaigre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Hiroki est au centre de la première moitié de ce volume avec, dans un premier temps, la suite du flash-back entamé dans le volume précédent, puis le retour au présent où son petit ami Nowaki est en proie aux doutes et à la jalousie. Dans les deux cas, l’intrigue ne se montre pas palpitante : les souvenirs de Hiroki nous expliquent juste qu’il n’avait pas osé se déclarer à celui qu’il aimait et, dans le présent, Nowaki s’inquiète pour rien. Du coup, le scénario se révèle sans intérêt et la tendance des personnages à s’enflammer tout seuls n’arrange rien. Quant à la deuxième moitié, on retrouve Misaki et Usagi : le premier se rend compte qu’il ignore beaucoup de choses sur le deuxième et cela le ronge. Là aussi, le récit reste creux car Misaki se fait des films tout seul et s’emporte pour rien. Comme on n’apprend rien à part qu’Usagi a un frère et que leur relation n’avance pas, ce passage fait montre d’une inutilité flagrante, d’autant plus que les tentatives d’humour tombent à plat. A noter que le dernier chapitre nous montre la rencontre entre Usagi et Hiroki lorsqu’ils étaient enfants : nous faire croire que Hiroki était déjà tombés amoureux à cette époque et qu’ils s’étaient embrassés frôle hélas avec le ridicule. De manière générale, les caractères manquent de variété et d’originalité : du coup, les protagonistes ne sont pas attachants et on s’ennuie plus qu’autre chose. Graphiquement, la lisibilité continue de s’améliorer, sauf en ce qui concerne les scènes de sexe où les cadrages ne sont pas bien choisis, à tel point qu’on se demande parfois ce qu’il se passe. Pour ce qui est des personnages, les silhouettes sont toujours mal faites et cela les empêche donc de dégager du charme. De plus, les mouvements ne sont pas bien rendus et, au final, la qualité des dessins peine à convaincre. Vous l’aurez compris, il n’y a rien à garder dans ce quatrième volume qui s’avère complètement inutile.

voir la fiche officielle ISBN 9782820301253