parution 26 août 2009  éditeur Casterman  collection Sakka
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Seinen

Blanco T2

Du grand nord canadien en exil, Blanco perçoit l'appel de Patricia et entreprend de retourner vers elle. Mais l'armée et ses chasseurs le traquent pour l'abattre... Réédition d'un diptyque du maître nippon, partagé entre Nature et Modernité.


 Blanco T2, manga chez Casterman de Taniguchi
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2009

L'histoire :

C’était il y a maintenant un an. Le professeur Ryapkov et son chien Blanco étaient enlevés en plein cœur de New-York et portés disparus auprès des autorités américaines. Le temps a filé. Que sont-ils devenus ? Ont-ils été déportés de force en Russie ? Sont-ils toujours en vie ? L’inconnu hante la famille du savant, notamment sa petite-fille Patricia avec qui l’animal a noué une relation particulière. Blanco n’est pas un chien comme un autre. Des confins du grand nord canadien où il a trouvé refuge - et retrouvé les siens - Blanco perçoit les émotions de sa jeune maîtresse. Il ressent son désarroi, son manque. Et c’est pourquoi il a décidé de partir la retrouver. D’Alaska (d’où il est parti) jusqu’à New-York, que de chemin il lui reste à parcourir ! Mais, non, Blanco n’est pas un chien comme les autres. Son corps génétiquement modifié lui offre une musculature décuplée. Le temps passant, il paraît encore plus fort ! Sa résistance, son endurance à la fatigue comme au mal, est infinie. Sur ses traces, l’armée - et le lieutenant Warren qui l’a entraîné - le traquent. Une course contre la montre est engagée. Blanco représente aux yeux des autorités une menace en liberté. Les grands moyens humains et technologiques - dont le mystérieux Gehirn-Kasten - sont déployés pour l’arrêter et le tuer à tout prix. Mais, encore une fois, Blanco n’est pas un chien comme un autre. C’est une arme à la « capacité de destruction comparable à une tête nucléaire »...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avant d’écrire et dessiner ses chefs-d’œuvre d’humanité que sont Le Journal de mon père et Quartier lointain, Jirô Taniguchi signait en 1986 un diptyque caractéristique du pays du soleil levant, partagé entre Nature et Modernité. La trame : un chien dressé et modifié génétiquement s’est lié d’affection avec la petite-fille du professeur qui a joué sur lui les apprentis sorciers et, alors que l’armée le traque pour ses qualités d’arme vivante, ses sentiments pour sa jeune maîtresse transcendent son comportement... Des confins du grand nord américain aux gratte-ciel new-yorkais, les décors proposés par cette aventure sont variés. La passion du détail documenté - qu’il a déjà manifesté et qui culminera sur un titre comme Le Sommet des dieux - habite cette œuvre « de jeunesse » de Jirô Taniguchi. De « jeunesse » car encore imparfaite. La narration partagée entre un certain idéal « naturel » et une humanité adulte corrompue par une certaine modernité peut sembler maladroite dans son approche. Mais le rythme est là. Le lecteur ne lâche pas. Idem côté graphique. Le trait - et ses paysages ouverts - souffre d’un format trop étroit et la composition n’est pas toujours optimale. Mais la trame méticuleuse est là et le regard aussi. La patte d’un maître couronné plus tard, tant pour ses histoires que son dessin, à Angoulême. Ce second tome s’intitule L’instinct du retour ; son titre pourrait être La traque. Au terme de ces presque 300 planches de course-poursuite mortelle, le lecteur reste sur le souffle d’une œuvre parfois maladroite mais gorgée d’énergie et - en filigrane - d’humanité.

voir la fiche officielle ISBN 9782203025240