parution 01 novembre 2008  éditeur Casterman  collection Sakka
 Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action Shônen

Keiji T11

Une guerre se prépare : suite à une agression du clan Hôjô, Hideyoshi s’apprête à finir sa conquête du Japon ! Un tome de transition pas bien passionnant mais qui pose des bases pour la suite.


 Keiji T11, manga chez Casterman de Ryû, Hara
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2008

L'histoire de la série :

Keiji est un guerrier au sang noble qui vit de manière extravagante, s’habille de manière voyante, aime les choses qui sortent de l’ordinaire et vit selon ses propres règles. C’est un kabuki-mono : un excentrique, vivant dans le Japon de la fin du XVIème siècle, en pleine guerre civile, le Sengoku. Il est le deuxième fils de Masuuji, le cousin de Takigawa Kazumazu, ce dernier étant le général en chef des armées d’Oda Nobunaga, un des plus puissants daimyô (nobles), mais a été adopté par Maeda Toshihisa. Son oncle est donc Maeda Toshiié, qui a prêté allégeance à Toyotomi Hideyoshi, le régent en place après la mort de Nobunaga, et ce dernier a été tellement impressionné par la personnalité de Keijii qu’il lui a attribué le kabuki-gomen, le droit privilégié de faire ce qu’il veut où il veut quand il le désire. Keiji ne vit que pour s’amuser de situations peu communes et est souvent au cœur même de tous les dangers, mettant des bâtons dans les roues de divers complots. Il est suivi dans ses pérégrinations par Sutemaru, un ancien shinobi, et Iwabé, un des protecteurs de la cour impériale…

L'histoire :

Les troupes du clan Hôjô attaquent le château de Nakurumi qui appartient à Sanada Masayuki, un vassal de Hideyoshi Toyotomi. Le régent trouve là le prétexte idéal pour attaquer en retour la ville d’Odawara qui est sous le joug des Hôjô et prévoit d’enchaîner avec la province d’Ôshû, appartenant au clan Daté, puis de finir avec la province de Mutsu ; ainsi, tout le Japon sera sous sa domination. A Kyôto, Keiji se repose dans le quartier des plaisirs lorsque Sutemaru, jetant un coup d’œil à l’extérieur, aperçoit qu’un étranger se trouve près de Mazukazé et tente de lui donner à manger. A son grand étonnement, le cheval accepte la nourriture alors que lui-même a eu besoin d’une longue période avant que l’animal ne lui permette de l’approcher ! Keiji descend donc à la rencontre de l’homme qui se présente comme étant le second fils Sanada, Yukimura, et qui lui apprend qu’il aimerait monter ce cheval pour partir à la guerre qui va bientôt commencer. Keiji apprend ainsi la situation et, devant la détermination de l’homme et sa droiture, décide de lui proposer un marché : s’il arrive à monter Mazukazé, alors le cheval sera à lui…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Nouveau volume, nouvelle aventure : cette fois-ci une nouvelle guerre éclate entre Hideyoshi Toyotomi et le seigneur Hôjô et ses alliés. Autant dire qu’il s’agit de David contre Goliath (enfin, l’inverse !), le régent prévoyant de prendre les armes à la tête d’une armée de 220 000 hommes ! Maeda Keiji reste pour le moment « dans l’ombre » et va épauler son nouvel ami Sanada Yukimura qui jouera bientôt un rôle majeur dans ce conflit. Ce tome de transition met en place la trame générale et l’action ne s’épanouira que dans les volumes suivants. Pour le moment, nous n’avons droit qu’à l’aspect politique (à lire avec l’esprit frais sous peine d’être un peu perdu) et à la partie « retour au pays » de Yukimura qui ne s’avère pas forcément très utile. Même les planches proposées sont un peu en dessous du niveau habituel de la série, l’auteur déployant mieux son talent lors des phases d’action ou lors des mises en scènes « théâtrales » de Keiji. Patientons jusqu’au prochain opus qui s’avérera sans conteste meilleur.

voir la fiche officielle ISBN 9782203015241