parution 02 septembre 2015  éditeur Delcourt  collection Shojo Delcourt
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Shôjo

Please love me T1

29 ans, sans emploi, fauchée et entretenant son petit ami : voilà la terrible situation de Michiko. Mais ses retrouvailles avec son ancien chef pourraient bien changer la donne. La nouvelle série très agréable de l’auteur de Lovely complex.


 Please love me  T1, manga chez Delcourt de Nakahara
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2015

L'histoire :

Michiko, 29 ans, est dans une situation bien ennuyeuse. Non seulement elle n’a plus de travail depuis six mois et ne parvient pas à en trouver un autre, mais en plus elle offre sans cesse des cadeaux à son petit ami, un bel étudiant du nom de Junta, pour pouvoir admirer son beau sourire. Aujourd’hui, Michiko n’a plus un sou : elle ne peut pas payer son loyer et se contente de manger du chou depuis une semaine. Elle déambule en ville après un énième entretien raté quand elle entend un homme prononcer son nom : il s’agit de Kurosawa, son ancien chef que tout le monde surnommait « le dragon ». Ce dernier invite Michiko à déjeuner car il s’inquiète pour elle. La conversation devient bien vite une leçon de morale. Michiko n’est pas très contente mais cette rencontre pourrait bien changer sa vie...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après Lovely complex et Berry dynamite, Aya Nakahara nous fait le plaisir de revenir avec un titre mettant en scène non pas des lycéens mais des personnages adultes. Ainsi, on fait la connaissance de Michiko, une demoiselle fauchée qui tente de survivre et d’entretenir son bel étudiant de petit ami, et qui se retrouve contrainte de revoir son ancien chef qu’elle n’aime pas du tout. S’il est vrai que Michiko a l’air assez pathétique, elle n’en demeure pas moins attachante car, malgré ses maladresses et sa naïveté, elle fait des efforts considérables pour parvenir ses fins et refuse de se laisser abattre. En outre, on devine aisément que son ancien patron, Kurosawa, n’est pas aussi méchant qu’il en a l’air, mais ses remarques directes et dépourvues de tact confrontent l’héroïne à ses problèmes et la pousse à aller de l’avant, tout en générant au passage quelques gags efficaces. En ce qui concerne les dessins, on reconnaît bien le style de l’auteur à travers les traits de ses personnages qui sont d’ailleurs tous charmants et expressifs. En clair, pas besoin de demander please, on aime déjà cette histoire !

voir la fiche officielle ISBN 9782756068626