parution 01 mai 2011  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

A Lollypop or a bullet T2

A peine réconciliée avec Mokuzu, Nagisa connaît un nouveau drame puisque tous les lapins dont elle a la charge sont massacrés. Une deuxième et dernière partie intense et bouleversante.


A Lollypop or a bullet T2, manga chez Glénat de Sakuraba, Sugimoto
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2011

L'histoire :

Depuis ce qui s’est passé sur le mont Nina, Nagisa se montre distante avec Mokuzu, non par colère mais parce qu’elle sent son équilibre menacé. Pourtant, Mokuzu refuse d’être mise de côté et revient toujours à la charge. Un matin, alors qu’elle s’occupe des lapins avant les cours, Nagisa est rejointe par Mokuzu qui lui annonce la tempête de la décennie pour dans quatre jours. Les demoiselles se disputent alors brièvement et, finalement, Nagisa - qui n’arrive pas à détester sa camarade - l’invite à entrer dans le clapier pour l’aider à s’occuper des animaux. Le lendemain matin, en arrivant au clapier, Nagisa rencontre Kanajima qui se tient immobile à l’entrée : il tient à la main un lapin décapité et ne cesse de répéter qu’il ne retrouve pas sa tête. Nagisa s’approche de lui et découvre que les animaux ont tous été sauvagement massacrés...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Bien que l’histoire se place du point de vue de Nagisa qui réalise peu à peu que son mal-être n’est finalement pas ce qu’il y a de pire, c’est toujours Mokuzu qui est au cœur de l’intrigue. En effet, ses mensonges perdent en crédibilité et ses faiblesses se dévoilent au fur et à mesure des pages, tout comme la réalité de sa situation. La mort des lapins dans le premier chapitre, peu importe qui en est le réel coupable, n’est d’ailleurs qu’un signe précurseur du drame à venir et on découvre toute l’horreur que subit Mokuzu en même temps que Nagisa, le suspense montant de fait progressivement jusqu’à son paroxysme : on attend - autant qu’on redoute - une tragédie qui a malheureusement lieu et le récit est traité de telle façon qu’on est réellement bouleversé lorsque le drame se déroule sous nos yeux. Par ailleurs, au-delà de la situation dramatique, on est réellement touché par le combat de ces deux filles pour survivre et ne pas sombrer dans la dépression : l’une prend conscience de la cruauté de ce monde qu’elle souhaite fuir plus que tout tandis que l’autre s’est résignée à supporter en silence la violence et préfère se réfugier dans ses mensonges. Cette histoire est mise en images par un trait plutôt réaliste et une mise en scène très soignée, ce qui rend le scénario d’autant plus prenant, percutant et émouvant, et on regrette surtout la qualité d’édition car l’encre bave et déteint d’une page à l’autre. Cependant, on arrive tout de même à suivre l’ensemble sans souci et le titre est très immersif et original. A découvrir absolument.

voir la fiche officielle ISBN 9782723477567