parution 01 septembre 2013  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public enfant / ado / adulte  Thème Aventure - Action, Shônen

Dragon Ball – Ultimate edition, T27

Les 9 jours avant le Cell Game permettent à Goku de ramener un nouveau Tout-Puissant sur Terre tandis que l’armée se fait balayer par le monstre. Puis, le vrai combat commence... En deçà de nos attentes, ce début de tournoi prépare surtout la suite.


 Dragon Ball – Ultimate edition, T27, manga chez Glénat de Toriyama
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Il reste du temps mais Goku explique aux autres qu’il ne compte pas retourner dans la salle de l’esprit du temps car il n’en a pas besoin, mais qu’eux peuvent y aller s’ils le souhaitent car ils pourront encore progresser. Végéta est vexé lorsque Goku lui annonce le plus naturellement du monde qu’il est plus fort que lui. Goku compte passer les 9 prochains jours avant le Cell Game à se reposer avec Gohan, et tous deux repartent ensuite voir maître Karin. Goku lui demande d’évaluer sa puissance par rapport à celle de Cell. Pour ce faire, Goku commence à déployer son aura, mais Karin l’arrête avant qu’il ne détruise tout autour de lui. D’après ce qu’il a pu en voir et d’après Goku qui lui dit avoir déployé environ la moitié de son potentiel, Karin estime malgré tout que Cell est encore un cran au-dessus. Au palais du Tout-Puissant, Végéta et les autres ont ressenti la force de Goku et sont impressionnés par son niveau, ce qui veut dire qu’aucun d’entre eux n’est capable de le surpasser. Pourtant, Goku affiche un visage serein : cette estimation est la même que la sienne et il pense qu’il ne pourra pas gagner contre le monstre... Mais aurait-il un plan secret ? Puisque tous les combattants les plus forts ne peuvent pas rivaliser avec Cell, il semble pourtant qu’il ne reste aucun espoir pour la Terre. A moins que...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après de nombreuses palabres dans les tomes précédents et dans celui-ci, l’affrontement final contre Cell débute enfin. Pour commencer, on suit donc d’abord le déroulement de la situation lors des 9 jours restants avant le tournoi contre le monstre : certains s’entraînent, d’autres comme Goku et Gohan passent du temps à se reposer, Goku fait un aller-retour express sur la nouvelle planète Namek pour ramener un nouveau Tout-Puissant et ressusciter les dragon balls, et enfin l’armée de la Terre mène une offensive contre Cell. Tout cela a lieu très vite (à peine deux chapitres) et ne se montre donc pas ennuyeux, mais il est vrai qu’on ne sent pas vraiment la tension monter. Puis, le début du tournoi est parasité par un personnage qu’on ne s’attendait pas à voir : Satan (Hercule dans le dessin animé), le champion du monde d’art-martiaux. Evidemment, face à la force des autres, cette parodie d’acteur des films d’art-martiaux américains des années 80 (façon Chuck Norris), même s’il est le plus fort des humains lambda, ne sert à rien d’autre qu’à amener un élément comique, ce qui commençait à manquer à la série depuis quelques temps. Effet réussi : ce bouffon se met beaucoup en avant mais, dès qu’il voit qu’il est complétement dépassé, il trouve alors tout un tas d’excuses pour sauver la face et ne pas se battre. Après le chapitre qui lui est dédié, Goku est le premier des véritables guerriers à affronter Cell. Le combat qui s’offre alors à nous est impressionnant tant scénaristiquement que visuellement, l’auteur ne lésinant pas sur le travail de ses planches (on a d’ailleurs droit à de très sympathiques pleines pages). Malgré cela, la tension reste un peu absente, que ce soit à cause de la façon qu’a Goku d’être sûr de lui, ou du déroulement un peu « propre » du récit avec un Cell finalement bien peu « méchant » pour le moment... Dans les derniers chapitres, un retournement de situation a lieu mais, contrairement aux protagonistes de l’histoire, on n’est pas étonné un seul instant tant on l’avait vu venir. Un début un peu en deçà de nos attentes donc, mais vu la toute-fin du volume, il ne fait aucun doute que le prochain volet résoudra ce problème en se montrant plus sanglant et plus intense.

voir la fiche officielle ISBN 9782723493291